3 mois de prison pour un médecin chinois pour avoir critiqué la médecine traditionnelle chinoise

Si vous critiquez l’homéopathie en France, alors on va vous accuser d’être corrompu par Big Pharma. Mais en Chine, critiquez la médecine traditionnelle chinoise et vous pourrez vous retrouver en prison. Demandez donc à Tan Qindong qui a écopé de 3 mois de prison pour avoir critiqué un produit appelé Hongmao Liquor issu de la médecine traditionnelle chinoise.


Si vous critiquez l'homéopathie en France, alors on va vous accuser d'être corrompu par Big Pharma. Mais en Chine, critiquez la médecine traditionnelle chinoise et vous pourrez vous retrouver en prison. Demandez donc à Tan Qindong qui a écopé de 3 mois de prison pour avoir critique un produit appelé Hongmao Liquor issu de la médecine traditionnelle chinoise.

Le 19 décembre 2017, Tan Qindong, un ancien anesthésiste, a critiqué un produit nommé Hongmao Liquor sur le réseau social chinois Meipian. Le fabricant du produit, Hongmao Pharmaceuticals, a porté plainte contre Tan pour diffamation en réclamant 220 000 dollars de dommages et intérêts. En janvier, la police a arrêté Tan Qindong et il a été détenu pendant 3 mois avant d’être libéré. Plutôt que la diffamation, Tan Qindong a été arrêté pour avoir propagé une fausse information sur les réseaux sociaux, un crime puni d’emprisonnement en Chine.

La Hongmao Liquor, un produit de la médecine traditionnelle chinoise

La Hongmao Liquor, un produit de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise est un sujet très sensible dans le pays, car il fait partie de l’identité et la culture du pays. Tan Qindong a considéré dans sa publication que le Hongmao Liquor est un poison et qu’il peut menacer le danger des personnes qui le prennent. Ce produit est destiné principalement pour les personnes âgées comme une forme de boisson alcoolisée et selon son fabricant, le Hongmao Liquor peut traiter des maladies comme les troubles cardiaques, un infarctus du myocarde,  une thrombose veineuse cérébrale, l’Adénome de la prostate ainsi que la perte de cheveux. Selon Tan, ces indications sont du Bullshit, car la Hongmao Liquor n’a jamais fait l’objet d’essais cliniques rigoureux, mais le fabricant estime que cette liqueur “peut se passer des essais cliniques”, car c’est un produit approuvé de la médecine traditionnelle chinoise.

Intéressant cet argument, car c’est le même argument de l’agriculture bio qui estime que les substances naturelles, utilisées comme des pesticides, “n’ont pas besoin d’être testé”, car elles proviennent de la “nature”. Notons que la Hongmao Liquor est le second produit le plus vendu dans la médecine traditionnelle chinois et les ventes de ce produit ont généré près de 252 millions de dollars en 2017. Malheureusement, des études sérieuses sur ce produit sont aussi absentes que l’honnêteté chez Seralini. Mais les autorités chinoises n’aiment pas qu’on critique la médecine traditionnelle chinoise, car ces produits connaissent une adoption croissante dans le monde occidental. Et dans l’ensemble, la médecine traditionnelle chinoise est rarement testé de manière rigoureuse.

Avant qu’on m’accuse encore d’être à la solde de Big Pharma, la médecine traditionnelle chinoise a sans doute des molécules intéressantes dans ses produits, mais il faut qu’elles passent par le tamis de l’essai scientifique. L’Artémisinine, composant d’un des principaux médicaments anti-paludique , a valu à sa découvreuse, la chinoise Youyou Tu, le prix Nobel de Médecine de 2015. Cette chercheuse avait trouvé une plante, l’Artemisia annua, dans un vieux livre de médecine traditionnelle chinoise et elle avait extrait le composant actif. Mais il a fallu que ce composant passe tous les tests scientifiques pour être accepté. Et donc, on est loin d’une liqueur qui prétend guérir toutes les maladies imaginables. Mais comme on l’a vu en Inde avec des crétins qui balancent des conneries pseudoscientifiques, le fait est que le nationalisme fait rarement bon ménage avec l’intégrité scientifique et qu’il est toujours tentant de s’accaparer l’autorité de science pour ses propres intérêts.

Mais on peut aller plus loin en critiquant toute la recherche biomédicale dans son ensemble, occidentale et autre, car ce secteur est infecté par la financiarisation extrême et où les investisseurs n’hésitent pas à attaquer tout ce qui peut critiquer leurs médicaments. Notons que le manque de rigueur scientifique est également très présent dans les médicaments occidentaux à cause de la course constante vers le profit sans tenir compte du temps nécessaire pour des essais en bonne et due forme.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des