Triple fessée pour Séralini

Seralini s’est pris une triple fessée par la science. Mais le sinistre luron ne démord pas de sa guerre anti-science.


On interdit la fessée dans de nombreux pays, mais à l’époque où elle était pratiqué, même un enfant comprend la leçon après une seule fessée. Mais Gilles-Eric Séralini continue de jouer au garçon têtu et immature après 3 fessées monumentales. 3 études ont démenti la totalité de son étude pourrie sur les OGM qui prétendait qu’une variante de maïs OGM donnait le cancer. Des photos de rats, avec de grosses tumeurs, avaient fait le tour du monde. Mais en quelques semaines, l’étude a été débunké par la communauté scientifique. Mais les autorités européennes décident quand même de la tester. Et le résultat est sans appel. Aucun cancer en consommant des OGM que ce soit chez les souris, les rats, les humains et on pourrait même extrapoler cette conclusion aux martiens s’ils viennent nous voir. Des fessées qui coûtent quand même la peau des fesses aux contribuables puisqu’il a fallu près de 15 millions d’euros pour infirmer les résultats.

Notons qu’un an après la publication de l’étude, celle-ci était rétracté par la revue. Une rétraction est justifiée uniquement pour une fraude scientifique grave comme quand votre patron vous humilie en face de tout le monde parce que vous avez foutu une belle merde. Ces 3 études ont été publié il y a plusieurs semaines, mais Seralini revient à la charge. La cause ? Un article du Figaro qui revient sur toute la manipulation médiatique derrière cette affaire en 2012. Tout le monde a salué le Figaro pour son “courage”, mais c’est relatif. Quand on fait son Mea Culpa en promouvant ces révélations comme une exclusivité alors que le moindre péquenot, qui sait lire une étude scientifique, le savait depuis 6 ans, on se dit que décidément, les médias de masse se considèrent encore comme des gardiens de l’information même s’il n’y a plus rien à garder.

Mais les rares journalistes honnêtes (un oxymore en 2018) qui parlent des bienfaits des OGM n’y pourront rien. En septembre 2012, Séralini a déclenché une véritable guerre contre la science et l’agriculture moderne au niveau mondial. Une guerre dont le séisme a ébranlé la confiance du public en la science jusqu’à aujourd’hui. Des activités dans  les 4 coins cardinaux reprennent aveuglément les élucubrations de Séralini pour promouvoir leur agenda de lobbying et leur terrorisme intellectuel. De la même manière qu’Andrew Wakefield a discrédité la vaccination au niveau mondial, en mettant de nombreuses personnes en danger, Séralini a foutu la merde alors que le consensus scientifique sur les OGM est limpide comme le diamant le plus pur depuis des décennies. A cause de Séralini, l’Europe regarde, d’un oeil bovin et attristé, tous les autres pays qui cultivent des OGMs et qui boostent considérablement leur production et leur croissance. A cause de Séralini, l’Europe, championne de l’agriculture à une époque, en est réduit à sacrifier son autonomie alimentaire tout en étant vassalisé par des traités de libre-échange qui détruisent les agriculteurs locaux. Drôle de performance pour un triste sir.

Normalement, quand vous êtes à l’origine d’une des plus grandes fraudes scientifiques de la décennie, alors vous faites profil bas en vous cachant dans un trou à rats, des rats que vous avez sacrifié pour promouvoir votre propagande. Mais pas Séralini, la honte ne fait pas partie de son vocabulaire et l’Obs, le même torchon de caniveau, qui avait fait sa une abjecte sur les OGM sont des poisons, vient de donner une tribune délirante à Séralini. Le titre montre la malhonnêteté dans toute sa crasse : Séralini : “On détourne des fonds publics pour discréditer mes travaux sur les OGM !”. L’auteur est un certain Arnaud Gonzague, un autre triste sir, spécialiste du Bullshit scientifique et du marchandage de peur à l’extrême. Parmi les prouesses de la bêtise olympique de notre Gonzague, on peut citer des titres tels que : Migraines, cancers, Parkinson… Le lait est-il vraiment votre ami ?, Ne ratez pas : “Nucléaire, l’impasse française”, Plastic Attack : “La sinistre réalité du plastique doit enfin nous jaillir au visage” ou encore Pourquoi les lobbies veulent que les végans se viandent.  Un journaliste, parfait candidat pour le titre du plus grand complotiste du PAF français.

Et concernant la déclaration des détournements de fonds publics de Séralini, ce mec est tellement une girouette qu’il tournerait quand même dans l’espace. Car c’est GES qui avait provoqué que son étude de 2012 soit reproduite par des autorités indépendantes. Toutefois, je propose que Séralini rembourse chaque centime de ces 15 millions d’euros en travaillant comme agriculteur. Vu le salaire mensuel d’un agriculteur aujourd’hui, je suis certain qu’on sera débarrassé de ce sbire pendant quelque siècles. Et quand Séralini se prend sa triple fessée, on a une autre figure sinistre qui sort du bois pour hurler à la mort des OGM.

Marie-Monique Robin !!! Quand j’entend son nom, cela me donne instantanément des boutons. Mon organisme déclenche automatiquement une allergie quand il traite des informations provenant du marketing de la peur, de la propagande et du mensonge dans tous ces états. Et la meuf, en un seul tweet, arrive à défendre Séralini, attaquer la science et à faire la promo de son livre (qui est sans doute la plus grosse merde de la littérature de ce siècle). Ce n’est plus de l’écologie militante, mais de l’escrologie au niveau du doctorat. Le niveau de crasse intellectuelle est telle que ces marchands de peur, des pseudoscientifiques de mes couilles et des lobbys à éructer leur haine face au progrès et à la science vont nous faire revenir à l’agriculture datant du néolithique. En fait, même pas. Nos ancêtres du néolithique doivent avoir honte que des sbires comme Séralini et Marie-Monique fasse partie de leurs descendants. Ces ancêtres nous appris la révolution agricole, mais des pseudoscientifiques et des escrologues ont inventé la régression agricole et alimentaire.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des