Vandana Shiva, escroc anti-OGM à votre service

Vandana Shiva est considérée comme la plus grande ennemie des OGM, mais les tactiques et les mensonges qu’elle utilise montrent qu’elle a parfaitement compris que plus un mensonge est gros et plus les gens vont le croire.


Vandana Shiva est considéré comme la plus grande ennemie des OGM, mais les tactiques et les mensonges qu'elle utilise montrent qu'elle a parfaitement compris que plus un mensonge est gros et plus les gens vont le croire. 

Vandana Shiva, pour certains, est une Gandhi de la graine et pour d’autres, c’est la plus grosse arnaqueuse de l’histoire. A elle seule, elle est responsable de la plupart des stupidités anti-OGM qui circulent abondamment dans les médias de masse, les ONG et les cercles d’activistes anti-OGM. Et vu sa diatribe constante contre les OGM, on pourrait croire que Vandana Shiva est une spécialiste du domaine. Et bien, elle se fait passer pour une scientifique, mais en fait, elle a un cursus en philosophie même si elle a fait quelques années en physique. Et dans de nombreuses conférences, elle est promue comme une physicienne ou une cosmologiste.

Et même en physique, elle montre son entêtement à se précipiter sur des impasses. Dans sa thèse en philosophie des sciences, elle a défendu que le théorème de Bell, une expérience pour prouver l’intrication quantique, avait des défauts et que le concept de variable cachée était possible. Malheureusement, l’expérience de Bell a été réussi à maintes reprises et en 2015, on avait même eu une expérience de Bell sans aucune faille. Donc, même dans sa propre thèse, Vandana Shiva avait tort sur tous les points de vue. Cependant, on doit admettre que sa thèse date de 1978 et qu’à cette époque, ce débat était encore pertinent.

Vandana Shiva, Philosophe et non scientifique

Mais étant donné qu’elle est aussi nulle en physique quantique que dans les OGM, elle n’a pas trouvé de débouché et elle a trouvé un poste en politique environnementale à l’institut de gestion de Bangalore. Elle est la fondatrice de l’organisation Research Foundation for Science, Technology and Ecology et en 1991, elle fonde Navdanya qui protège la diversité nationale et promeut l’agriculture biologique. Mais elle est surtout connu pour ses livres où elle attaque systématiquement les OGM, l’agriculture moderne et les grandes entreprises agricoles dans la dichotomie habituelle du bien contre le mal. Vandana Shiva est une spécialiste de l’appel à la nature dans la mesure où elle estime que le monde va à sa perte dans sa course à l’agriculture productiviste et qu’il faut retourner aux méthodes d’autrefois. Sauf que les méthodes d’autrefois ont crée des famines incalculables dans le monde.

L’une de ses attaques les plus fréquentes est que si on continue à cultiver les OGM, qui sont des semences stérilisées, alors le monde entier va devenir stérile, car elles vont se propager sur le reste de la biodiversité et on n’aura que des paysages de désolation. La meuf, elle ne se rend même pas compte qu’elle se contredit dans sa propre phrase. Comme ces plantes pourraient se reproduire si elles sont stériles ? Mais il faut qu’on parle un peu de ces semences stériles.

Les semences stériles du méchant Monsanto

Les anti-OGM vous diront souvent que les semences OGM sont stériles, car elles possèdent un gène Terminator (un terme inventé de toutes pièces par des organisations comme Greenpeace). Un gène Terminator ferait en sorte que les graines produites par une plante seraient stérile. La technologie existe et elle s’appelle GURT (Genetic Use Restriction Technology), mais les semenciers ne l’ont jamais commercialisé. On peut même lire une annonce de Monsanto qu’elle n’utilisera jamais cette technologie.

La technologie GURT existe en 2 variantes,GURT-V (pour la variété) et GURT-T (pour les traits). Les GURT-V permettent aux semenciers de développer des plantes qui peuvent croitre et former des graines, mais les graines de la seconde génération sont stériles. Et c’est une bonne chose, car on peut utiliser des GURT-V pour éviter une contamination croisée avec d’autres semences non-OGM.

Vandana Shiva est considéré comme la plus grande ennemie des OGM, mais les tactiques et les mensonges qu'elle utilise montrent qu'elle a parfaitement compris que plus un mensonge est gros et plus les gens vont le croire.

La GURT-T possède les traits désirés qui sont activés par un interrupteur moléculaire. Par exemple, les traits peuvent être une tolérance à un herbicide ou un renforcement de la semence, la résistance à la sécheresse, etc. Ainsi, si le trait est résistant à un herbicide, alors l’utilisation de cet herbicide va activer ce trait. En utilisant la GURT-T, les semenciers peuvent fournir des graines aux agriculteurs avec les traits activés, mais les graines de ces semences principales n’en auraient pas. Mais je dois admettre que les brevets sur les GURT continuent d’être déposé et donc, les grands semenciers  voudraient bien utiliser cette technologie, mais le point important est qu’actuellement, ce n’est pas le cas.

Mais comment donc des entreprises comme Monsanto protègent-elles leurs semences. Et bien, plutôt que d’utiliser une technologie génétique, ils font passer un contrat d’abonnement. On s’engage à acheter les semences pour 1 an en respectant les conditions de Monsanto. Et si vous pensez que ce contrat est maléfique, alors jetez-y un coup d’oeil, c’est une version de 2015 et c’est un contrat standard à tout ce qu’on peut trouver sur d’autres industries.

Mais pourquoi acheter des semences chaque année. Le fait est que la plupart des semences dans l’agriculture moderne sont des hybrides. Les semences hybrides possèdent les meilleurs traits, mais une fois que ces plantes se développent et qu’elles produisent leurs propres graines, alors ces dernières vont perdre les traits désirés. C’est pour ça que les agriculteurs achètent de nouvelles semences chaque année. Ils s’en foutent d’avoir des graines à foison, car ce sont les traits qui importent dans l’agriculture moderne. Ces hybrides peuvent être des OGM ou non et elles peuvent être libres ou sous brevets. Notons que de nombreux espèces de fleurs que vous achetez chez votre fleuriste sont également brevetés.

Vandana Shiva utilise la tactique nazie du “Mensonge trop gros pour être faux”

Chez les nazis, on avait l’habitude de dire que plus un mensonge est gros, et plus les gens y croirontVandana Shiva en est une spécialiste, car elle propage des mensonges tellement gigantesques qu’on ne peut pas imaginer que quelqu’un déformerait la réalité à ce point. Le meilleur exemple est le riz doré qu’elle attaque systématiquement dans toutes ses conférences. De nombreux pays comme la Chine et une partie des pays asiatiques pratique une mono-alimentation, principalement le riz. Et ce type de mono-alimentation provoque une carence de vitamine A. Et les scientifiques, plutôt que de forcer les gens à changer leurs habitudes alimentaires, se sont dit : Et bien, on va améliorer ce qu’ils mangent déjà pour qu’ils obtiennent cette vitamine d’où le projet du riz doré. Le riz doré est une semence OGM qui possède des licences très souples et la plupart des pays pauvres peuvent l’utiliser si c’est nécessaire..

Vandana Shiva et ses sbires anti-OGM ont attaqué systématiquement le riz doré en estimant que cela empoisonne les enfants dans le monde. Alors qu’à la base, ce sont les enfants qui souffrent surtout de carence de vitamine A. La carence de vitamine A touche environ de 250 000 à 500 000 enfants dans le monde. Cela peut provoquer la cécité et une carence grave peut provoquer la mort en 12 mois. Cette carence est également lié à la rougeole (ces pays possèdent un faible taux de vaccination) et la diarrhée infantile.

Vandana Shiva est considéré comme la plus grande ennemie des OGM, mais les tactiques et les mensonges qu'elle utilise montrent qu'elle a parfaitement compris que plus un mensonge est gros et plus les gens vont le croire.

Mais Vandana Shiva argue qu’on ne peut pas sauver ces enfants en se concentrant sur une seule semence alors que si justement. C’est à dire qu’elle déplace totalement la discussion pour éviter de reconnaitre les bienfaits du riz doré. Mais il est vrai que l’accès a une alimentation plus diversifiée permet de réduire cette carence, mais une majorité d’habitants dans les pays pauvres n’ont pas les moyens de les acheter. Et leur terre est déjà occupé par leur culture actuelle pour qu’ils puissent diversifier leurs plantations.

Notons aussi que Greenpeace est totalement coupable sur la propagande anti-riz doré en ayant perverti totalement une étude sur les bienfaits du riz doré sur des enfants chinois. Dans la presse, Greenpeace avait prétendu que les enfants chinois étaient des cobayes, mais en fait, l’évaluation de l’étude avait simplement montré que les chercheurs n’avaient pas respecté toutes les normes d’éthiques, notamment pour obtenir un consentement éclairé de la part des parents. Les résultats de l’étude étaient corrects, les enfants n’avaient eu aucun problème et ils avaient une hausse significative de la teneur en vitamine A. Mais cela n’a pas empêché Greenpeace et son système de mafieux de propager les pires saloperies avec l’aide de notre chère Vandana Shiva.

Le suicide des agriculteurs indiens à cause du coton BT

Quand l’Inde a commencé à cultiver le coton BT, les anti-OGM ne pouvaient pas en croire leurs yeux. Non seulement le coton BT ne donnait pas de tumeurs made in Seralini (escroc anti-OGM made in France), mais de plus, la culture moderne et celle des OGM a permis au pays de réduire la famine même si cette dernière est toujours présente à cause du manque de développement et d’infrastructures dans certains Etats.. Il fallait trouver quelque chose pour diaboliser définitivement le coton BT et Vandana Shiva a sourit quand on lui a proposé l’idée en question. Mettre le suicide des agriculteurs indiens sur le dos des OGM, ça c’est de la com, coco. Personne ne va vérifier et on pourra utiliser l’image des pauvres agriculteurs indiens, qui croulent sous la dette, en se faisant exploiter par ce diable de Monsanto.

Pendant des années, ça a fonctionné et même aujourd’hui, la plupart des anti-OGM vont répéter cette histoire à tue-tête. Mais c’est le plus gros mensonge qui existe. Une étude de 2011 a montré qu’il n’y avait aucune causalité entre l’arrivée du coton BT et le suicide des agriculteurs indiens. En termes clairs, le taux de suicide des agriculteurs indiens est resté le même avant et après l’arrivée du coton BT ce qui prouve de façon magistrale que cet OGM ne peut pas en être la cause. L’étude a quand même observé des suicides dans certaines régions, mais c’est lié à l’environnement plutôt qu’à la semence. Mais le suicide des agriculteurs indiens est une réalité et elle s’explique par le fait que 99 % des agriculteurs n’ont pas accès au circuit bancaire pour un crédit pour leurs activités. Ils sont obligé d’emprunter chez des prêteurs sur gages, qui sont plus des mafieux qu’autre chose, à des taux exorbitants. Le surendettement qui en résulte explique le taux élevé de suicide. En 2016, l’Inde a lancé une politique abominable de démonétisation ce qui a provoqué de nombreux suicides. J’attend avec impatience quand Vandana Shiva va blamer le Premier ministre Narendra Modi pour ces suicides… ou pas.

La ligne pourpre indique le nombre de suicides des agriculteurs en Inde tandis que la ligne verte indique l'adoption du coton BT

La ligne pourpre indique le nombre de suicides des agriculteurs en Inde tandis que la ligne verte indique l’adoption du coton BT

Si le coton BT provoquerait autant de suicides, alors est-ce que les indiens sont trop cons pour que 90 % (dans certains Etats) des agriculteurs aient adopté massivement le coton BT ? Notons que ce mensonge de Vandana Shiva ne marche que chez les occidentaux, car elle ferme bien sa gueule en Inde, car on risquerait de lui cracher dessus tellement elle raconte des conneries. De 2002 à 2008, la culture du coton BT a permis une augmentation des rendements de 24 % et une hausse des bénéfices de 50 %. Mais comme les banques indiennes refusent obstinément de s’ouvrir aux agriculteurs, ces bénéfices considérables sont annulé par le surendettement. De plus, l’Inde a embrassé le coton BT, mais pas les autres OGM ce qui l’a pénalisé pour avoir des exportations plus solide sur toutes les cultures.

Vandana Shiva préfère que les gens crèvent plutôt que bouffer des OGM

On pourrait croire que les critiques contre Vandana Shiva sont assez récentes, mais on a vu la vraie mentalité de cette escroc dès 1999 quand un ouragan a frappé l’Etat indien d’Orissa de plein fouet. Des milliers de morts et des millions de sans-abris, des milliers d’hectares agricoles dévastés e et on estimait que cet ouragan était le plus puissant du 20e siècle.

Quand le gouvernement américain des centaines de tonnes de céréales et de soja pour aider les victimes. Vandana Shiva a tenu une conférence de presse à New Delhi en éructant avec un visage déformé par la haine que cette aide humanitaire était une preuve que les Etats-Unis utilisaient les victimes d’Orissa comme des cobayes pour tester les OGM. Elle a également écrit à l’organisation Oxfam en interdisant à cette dernière de nourrir les victimes avec des produits OGM. Cette pétasse préférait laisser crever ses propres compatriotes plutôt que de les laisser manger des OGM, qui, en 20 ans, n’ont provoqué aucune effet négatif sur la santé.

Tu veut recruter Vandana Shiva ? C’est 40 000 dollars par conférence !

Mais la vie est belle pour Vandana Shiva. Aujourd’hui, elle parcourt le monde entier et elle tient des conférences dans de nombreuses universités américaines pour un prix modique de 40 000 dollars. Si vous demandez gentiment, alors elle baissera le prix à 20 000 dollars… Mais comment les universités peuvent payer une telle somme. Et bien, on sait que le secteur du bio est gigantesque et qu’il dépense environ 2,5 milliards de dollars par an dans des campagnes publicitaires et en finançant des ONG  pour faire de l’Agri-Bashing 24h/24h. Un rapport montre l’étendue de ce financement et comment les politiciens et des parasites, adeptes de la jongle bureaucratique, arrivent à se faire un maximum de fric sur le dos des bobos.

Un mail d'un organisateur, qui travaille pour Vandana Shiva, en demandant 40 000 dollars pour une conférence

Un mail d’un organisateur, qui travaille pour Vandana Shiva, en demandant 40 000 dollars pour une conférence

Et quand vous voulez faire de la propagande, alors une personne comme Vandana Shiva est idéale. Une vieille femme, venant d’un pays exotique, qui est toute seule dans sa croisade légendaire contre les maléfiques Monsanto, Bayer et Syngenta. Notons que ma critique n’est pas contre les agriculteurs bio (même s’ils exagèrent les mérites du bio), car sans agriculteurs, on crèverait de faim et on cueillerait encore des baies dans la forêt. Tous les agriculteurs sont bons à prendre, mais il faut critiquer et neutraliser ceux qui sont au dessus, ceux qui ont des agendas politiques et financiers et qui font de l’anti-science systématique pour défendre leur business de merde. Et le bio possède beaucoup d’argent, car si on compare l’argent dépensé dans le Lobbying en Europe en 2016, on voit que Monsanto a dépensé 400 000 euros tandis que GreenPeace en a dépensé 594 000 euros. Monsanto a augmenté son financement pour 2017/2018, mais il peut se le permettre, car son bénéfice net pour 2017 est de 2,25 milliards de dollars. Mais Greenpeace est une ONG, qui se base sur des dons et des subventions, comment peut-elle se permettre de dépenser autant ? CQFD.

Comparaison de l'argent dépensé en lobbying en Europe par Monsanto et les ONG comme Greepeace

Comparaison de l’argent dépensé en lobbying en Europe par Monsanto et les ONG comme Greepeace

Mais depuis quelques années, des journalistes et des scientifiques critiquent de plus en plus Vandana Shiva. Et cette dernière n’est pas du tout habitué à cette pratique démocratique. Les anti-OGM l’ont mis sur un tel piédestal en la traitant comme une star, la défenderesse des pauvres, la nouvelle Mère Theresa que ces critiques lui font mal au cul.

Mais il faut continuer, comme l’explique Michelle Miller, elle a assisté à une conférence de Vandana Shiva en 2016 et quand Shiva a propagé ses conneries habituelles, Michelle a contre-attaqué en informant le public au passage et ses arguments ont été bien reçu. Si des personnalités anti-OGM tiennent des conférences ou lancent une saloperie dans les médias, il est de notre devoir de les attaquer en les considérant comme ce qu’ils sont, des ennemis de la science. L’agriculture moderne possède ses inconvénients et Monsanto et les autres entreprises ne sont pas des enfants de coeur, mais on a d’autres arguments anti-capitalistes qui sont plus pertinents que de s’attaquer aux OGM qui peuvent réduire la famine (qui n’a cessé de baisser depuis l’arrivée des OGM) dans le monde et permettre à des pays pauvres de se développer en adoptant une agriculture moderne.

Note : Faites attention quand vous commentez. Les insultes et autres ne seront jamais publiés. Sans des arguments en béton avec des sources très fiables, je vous recommande d’aller voir chez Biocoop si j’y suis.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Martine D Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martine D
Invité
Martine D

Article assez complet, mais je ne pense pas qu’on puisse la traiter d’escroc. Je pense surtout qu’elle est manipulé par le marché du bio comme on l’a vu aussi avec Malala. Mais il est vrai que Vandana raconte beaucoup de conneries et que son discours est le même depuis des années.