Hé Hé ! Barbecue, cancer et boule de gomme

Toutes les bonnes choses sont mauvaises pour votre santé. Ce titre du Gorafi pourrait être le mantra des marchands de peur et  des scientifiques totalement malhonnêtes. Ainsi, on apprend que le barbecue peut vous donner le cancer via la peau.


Toutes les bonnes choses sont mauvaises pour votre santé. Ce titre du Gorafi pourrait être le mantra des marchands de peur et  des scientifiques totalement malhonnêtes. Ainsi, on apprend que le barbecue peut vous donner le cancer via la peau.
PhilippT / Pixabay

Une revue scientifique prétend que les émanations d’un barbecue peuvent vous donner le cancer. Mais déjà,  quand la revue s’appelle Environment, Science and Technology, on a le droit de pouffer, car en gros, la revue parle de tout sans comprendre de quoi elle parle. Ils ont testé des échantillons d’urine, mais également des prélèvements de la peau et des vêtements chez des personnes pendant un barbecue. Est-ce qu’on doit porter désormais des combinaisons de protection NBC (Nucléaire, Biologique, Chimique) pendant les barbecs de l’été ? Vous avez entendu les filles, les shorts courts et sexy sont désormais à proscrire. Ca va être quoi le prochain conseil, demander aux gens, qui font du barbecue, de se doucher avec de l’eau de javel après chaque grillade ?

Mais qu’est-ce qu’ils ont trouvé ? Les Hydrocarbures aromatique polycycliques (PAH) sont des substances chimiques qui sont produites pendant la combustion. On les trouve dans les volcans, dans la combustion de charbon et désormais, selon ces scientifiques, dans de la viande grillée. Pourquoi est-ce du Bullshit ? Parce que même si ces substances peuvent être toxiques, il faut une sacré dose pour avoir des effets. De plus, les seuls effets documentés concernent l’ingestion et je n’ai jamais entendu que des  trucs pouvaient se coller aux vêtements, ensuite se coller à la peau et ensuite, comme des petits lutins, se faufiler dans votre organisme (il n’y a que dans des recherches de Gheradi qu’on voit de telles merdes).

Les expériences, qui ont montré ces effets négatifs (par ingestion), ont été faites dans des souris avec des doses 10 fois supérieures à tout ce qu’on pourrait trouver dans le monde. Voilà ce qui se passe quand on suit l’exemple du CIRC et de préférer l’épidémiologie, qui trouve des cancérigènes partout, au lieu de la toxicologie qui mesure précisément le risque dans une situation donnée. Une revue scientifique doit être sérieuse, mais quand on accède à l’article, on a cette image dans l’Abstract :

Une recherche scientifique de la plus belle eau...

Une recherche scientifique de la plus belle eau…

Dans l’Abstract, putain ! J’ai eu du mal à le croire. On dirait que les mecs ont demandé à leurs gosses de faire cette illustration de merde. On dirait que le garçon sur l’image fait un barbecue, assiégé par des substances nocives, en enfer. De la même façon qu’on va trouver des PAHs dans le barbecue, je pourrais trouver une goutte d’eau dans une piscine olympique. Cela ne veut rien dire. Donc, faites autant de barbecue que vous voulez pendant cet été ou les prochains, vous êtes tranquilles. Mais les médias pensent que tout ce qui a un nom compliqué est forcément dangereux.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *