Cigarette électronique contre le Royaume des crapules en blouse blanche

La diabolisation de la cigarette électronique montre une corruption absolue dans tous les domaines de la science et de la médecine. Une pourriture qui enfile blouse blanche après blouse blanche pour cacher la gangrène de son corps.


La diabolisation de la cigarette électronique montre une corruption absolue dans tous les domaines de la science et de la médecine. Une pourriture qui enfile blouse blanche après blouse blanche pour cacher la gangrène de son corps.

Vous avez laissé une maison à l’abandon pour des années. Elle vous appartient, mais elle vous emmerde. C’est un truc qu’il faudra s’en occuper plus tard. Un jour, vous vous rendez compte que la puanteur de la maison se propage comme le discours de Macron auprès des néolibéraux. Et vous décidez de rentrer dans la maison, une odeur pestilentielle vous assaille. De la mousse et de la pourriture craquèlent les murs et vous vous rendez compte que vous avez besoin d’un putain de détergent pour nettoyer cette merde.

Vous allez au supermarché et vous trouvez un nouveau détergent, très efficace et prouvé à maintes reprises. Vous en aspergez toute la maison et vous entendez des sifflements comme si des créatures brûlaient sous l’agent nettoyant. La maison semble plus propre, mais la pourriture semble revenir par tous les pores. On vous empêche d’utiliser l’agent nettoyant, indiquant que c’est trop dangereux, que la maison va s’écrouler, qu’elle est trop pourrie jusqu’à la moelle. La maison est votre corps, la pourriture est le tabagisme et le détergent est la cigarette électronique.

Le tabagisme est une pourriture laissée à l’abandon. Personne n’en parle, personne ne lutte contre. À part des merdeux d’associations et d’ONG qui font sembler de lutter contre, avec des mois sans tabac à la con, d’une inefficacité radieuse, juste pour avoir les subventions jusqu’à l’année prochaine. La cigarette électronique a commencé à fondre le tabagisme, difficile, la merde est bien encroûtée sur les murs, mais elle y arrive petit à petit.

Mais la pourriture ne veut pas se laisser faire, elle revient par d’autres chemins, notamment en enfilant une blouse blanche et en devenant des scientifiques de pacotille. Des cafards et des scribouillards de la pire espèce pour attaquer la cigarette électronique, car il ne faut pas toucher à la pourriture, car elle fait désormais partie de nous. La vape a été un agent révélateur d’une corruption à tous les niveaux entre la lutte anti-tabagique, les gouvernements, les scientifiques et les médecins. Et quand la pourriture brûle, alors ils deviennent fous, comme une sorte de Daesh qui court dans tous les sens, en essayant de sauver les meubles.

La cigarette électronique vous permet d’arrêter de fumer, c’est une certitude dans 18 % des cas. Le patch et la gomme vous permettent d’arrêter à 8 % des cas et le sevrage brutal vous permet d’arrêter à 2 % des cas. Il est donc évident que dans la pourriture ambiante, on interdit le truc à 18 %. La cigarette électronique n’a aucun effet négatif sur la santé, tous ceux qui disent le contraire sont des incompétents, des escrocs et des corrompus, faites votre choix. Et l’absurdiville, on a des énergumènes qui veulent interdire la cigarette électronique.

L’agent révélateur nous apprend que la majorité des Etats américains sont endettés jusqu’au cou auprès des cigarettiers. Et il faut que les Américains continuent de fumer comme des cheminées sinon ces Etats font faillite. Comment s’étonner ensuite que des gouvernements, des crapules au sens génétique et des prostituées à la clope, se dépêchent d’interdire la cigarette électronique ?

L’agent révélateur nous apprend qu’un chercheur anti-vape à mort, est coupable d’harcèlement sexuel. Il adorait l’idée de faire pencher les jeunes femmes pour admirer leurs fesses. Un chercheur qui recrute une Peau-Rouge juste pour avoir le quota des subventions et la jeter après comme un Tampax. La communauté scientifique et médicale a protégé ce chercheur comme la prunelle de ses yeux parce qu’il fallait diaboliser la vape.

L’agent révélateur nous apprend que l’Inde bannit la cigarette électronique, car il ne veut pas perdre les milliards de dollars en taxe de tabac. Les métèques gouvernementaux en Inde possèdent 28 % du plus grand cigarettier du pays.

La pourriture est partout. Vous avez un monde où des pères recommandent à leurs enfants de fumer plutôt que de vaper. Vous avez des médecins qui vous disent de fumer, car la vape est plus dangereuse. Comment voulez-vous que des gens fassent confiance à la science et à la médecine ? Après, ces mêmes cafards en blouse blanche viennent pleurnicher que les gens se méfient des vaccins et qu’ils préfèrent prendre des pilules de sucre, car au moins, l’escroquerie est avérée.

La science est corrompue jusqu’à la moelle. Ce serait un miracle si on trouvait 0,5 % de vrais scientifiques parmi les millions de trous de cul qui ont un putain de profil sur Google Scholar. Ce sont des scribouillards, des bureaucrates, des ratés de la pire espèce qui utilisent la blouse blanche pour se donner un semblant de dignité. Des péteux et des pétasses, pérorant comme des mafieux, ignorant la base de la méthode scientifique, calculant les statistiques comme des économistes croyant toujours au plein emploi. Des astrologues qui font semblant d’aligner des chiffres pour se donner un air scientifique.

Et que dire des médias, des hyènes et des putois splendides, qui lèchent le cul de la pute à clic, qui vous regarde vaper avec des yeux horrifiés, en vous disant que vous allez crever comme une merde, attendant que vous réagissez pour hurler comme des pétasses à la liberté de la presse. Une liberté de la crasse, alimentée par les clics et les publicités pour des shampoings bio, coutant la peau des fesses. Des hyènes qui méritent une balle dans la tête et un chargeur dans le corps, juste pour être sûr.

Alors que nous, les vapoteurs, on voulait juste arrêter de fumer.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.