Juul et Monsanto, même combat ?

Juul et Monsanto ont de commun que ce sont des brêles en communication et en lobbying politique. Et la cigarette électronique subira le même sort que les OGMs.


Juul et Monsanto ont de commun que ce sont des brêles en communication et en lobbying politique. Et la cigarette électronique subira le même sort que les OGMs.

Comme je l’ai dit dans un précédent article, j’ai quitté la clope grâce à la cigarette électronique. Actuellement, c’est le meilleur outil de cessation tabagique qui existe, car il est doublement efficace par rapport aux patchs ou aux gommes de nicotine. La cigarette électronique est en train d’être interdite aux Etats-Unis et c’est une propagande parfaitement orchestrée.

Des jeunes ont mis de l’huile de THC frelatée dans leur e-cigarette et ils ont eu des problèmes respiratoires et il y a quelques morts. C’est ironique, car la majorité des cas se concentre au Michigan (même si on en rapporte un peu partout aujourd’hui), mais au Michigan, le cannabis est illégal. Ce qui incite les jeunes à se fournir au marché noir.

Quand vous avez vos voisins qui légalisent le cannabis, alors vous devez les suivre, car vous allez créer une espèce de zone où l’illégalité va se concentrer. Mais pourquoi une telle haine contre la cigarette électronique ? A cause de Juul. Hank Campbell propose un bon article où il fait le parallèle entre Monsanto et Juul.

L’entreprise Juul est vraiment douteuse depuis le début. Apparu en 2015 sous forme de la laboratoire, elle a explosé les records en 2017 où elle a levé plus de 700 millions de dollars en 3 mois. Dans le courant de 2018, Juul valait 2 milliards de dollars. Et les vapoteurs américains souriaient en se moquant de ces crétins d’européens où la vape est régulée.

Juul propose une cigarette électronique (un pod) appelé Juul. C’est un pod en système fermé. Le vapoteur n’a rien à faire. Il achète l’espèce de truc en forme de clé usb, des cartouches jetables et hop, il peut commencer à vaper.

Le problème est que Juul a surdosé ses cartouches de nicotine, respectivement à 21 et 50 mg par ml. En Europe, la limite maximale est de 20 mg par ml. Le dispositif de Juul est efficace et il y des millions de fumeurs qui ont quitté le tabagisme grâce à lui. Sauf que Juul, comme Monsanto, a refusé d’écouter les experts médicaux et scientifiques.

Il a promu son produit agressivement auprès des jeunes, notamment Instagram. “C’est comme de l’héroine, mais c’est légal” pouvait-on lire dans une publicité Instagram dans le courant de 2018. Et les jeunes ont été rendusd accros. Ce n’est pas du tout les arômes qui les attirent et donc le ban des arômes aux USA est une stupidité.

Un jeune a très peu d’expérience sur la fumette. La plupart n’ont jamais fumé. Quand vous fumez une clope, vous avez grosso modo 1 mg de nicotine. Donc, quand un jeune, n’ayant jamais fumé, s’envoie 50 mg dans la tronche, alors on peut dire que l’effet est explosif. On a la tête qui tourne, une euphorie maximale et donc, c’est une drogue qu’on peut acheter pour 50 dollars aux Etats-Unis. Ce n’est donc pas étonnant que Juul ait conquis le marché de la vape, car il a ciblé des gens qui n’étaient pas du tout ciblé par les boutiques de vape traditionnelles.

Quelle est le parallèle avec Monsanto ? Juul a pensé qu’il suffisait d’avoir des milliards pour ne jamais avoir de problème. Son produit marche et il pensait que ce serait suffisant pour que la science et les médias se rangent de son coté. Monsanto a révolutionné les OGM dans les années 1990 et 2000. Il a permis à des millions d’agriculteurs de doubler et même de tripler les rendements. Et Monsanto a pensé que son produit marchait à merveille et qu’il n’avait pas besoin de convaincre les politiciens et les scientifiques militants.

Ce serait vrai dans un monde régi par la preuve scientifique et la raison. Mais nous sommes dans un monde obscurantiste où la raison est considérée comme une maladie mentale. Etant donné que Juul a foulé aux pieds les législateurs et qu’il a snobé les médias, alors ces derniers l’ont écrasé comme un insecte. Juul est aujourd’hui une marque plus détestée que Marlboro.

Les législateurs, n’y connaissant jamais rien, se sont basés sur une orthodoxie médicale qui déteste la nicotine, car ils ont aimé à la hair. L’American Lung Association, le CDC et autres crétins qui ont trouvé le meilleur moyen de diaboliser la cigarette électronique avec cette histoire de maladie pulmonaire alors que le vrai coupable est d’avoir légalisé le cannabis sans aucun cadre légal.

Et c’est trop tard. Monsanto est une entreprise détestée et certaines de ses pratiques sont douteuses. Mais je la défendrais, car elle permet à de nombreux agriculteurs d’utiliser les meilleurs techniques pour booster leur rendement. On n’a pas besoin d’aimer une entreprise pour apprécier son résultat. Et je n’aime pas Juul, car cette entreprise a tué la cigarette électronique. Mais elle a aussi permis à des millions de personnes de quitter 10, 20 ou même 30 ans de tabagisme.

La cigarette électronique sera interdite aux Etats-Unis et les vapoteurs retourneront à la clope ce qui convient aux médecins, aux scientifiques et aux politiciens qui s’engraissent comme des porcs sur les taxes du tabac et le MSA (des dommages et intérêts de 200 milliards de dollars sur 25 ans donnés par les cigarettiers aux Etats-Unis suite aux procès des années 1980).

Et le pire est que Juul s’en fout, car il a l’argent pour s’exporter ailleurs. Depuis que l’entreprise a détruit la vape américaine, on n’en entend plus parler. Mais elle ouvre ses propres boutiques en Afrique, en Moyen-Orient et en Asie. Monsanto a fait des erreurs dans sa communication sur les OGMs, mais Juul l’a fait exprès. Et les deux montrent une amérique entreprenariale complètement corrompue et spéculatrice à souhait.

On peut lever des centaines de millions de dollars en quelques mois et on peut s’en sortir sans aucune égratignure. Juul a réussi à faire croire aux gens que la cigarette électronique est plus dangereuse que la clope.

Une audience récente au Congrès américain sur l’e-cigarette a été une véritable pagaille où tout le monde interrompait tout le monde. Et il y avait une seule personne qui défendait la cigarette électronique. Cette audience ressemblait à une cour de récréation où des gamins attardés s’insultaient et se moquaient entre eux en permanence. Et la vérité est que c’est le vrai visage d’une Amérique où les plus sauvages font leur loi.

Toutefois, les vapoteurs américains voient tout cela et ils n’en croient pas leurs yeux. Le résultat est qu’ils vont perdre confiance en la science et la médecine et l’Amérique, déjà au bord du gouffre et de la guerre civile, va le payer très cher dans quelques années.

La même chose s’est passé en France sur la vaccination. L’affaire du sang contaminé, le vaccin contre la grippe H1N1 et 10 ans plus tard, on avait 40 % d’antivaxx en France. Je le dis au CDC, à l’Américan Lung Association et à tous les médecins et scientifiques qui diabolisent la vape, ne venez pas pleurer quand l’anti-science sera tellement omniprésente aux Etats-Unis qu’ils ne croiront plus aucune de vos paroles. Parfois, les pires ennemis de la science ont la blouse la plus immaculée.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.