Les étudiants britanniques ne peuvent plus lire les horloges analogiques

Les étudiants britanniques sont tellement accoutumé à la technologie que certaines écoles suppriment les horloges analogiques. Les étudiants ne pouvaient plus lire correctement l’heure.


annca / Pixabay

La technologie ouvre des portes, mais elle supprime aussi des connaissances basiques. Plusieurs écoles en Angleterre ont décidé de supprimer leurs horloges analogiques, car les étudiants ne comprenaient plus le format analogique et ils rataient souvent leurs examens (belle excuse au passage). Les étudiants sont tellement habitué au format numérique de l’heure sur leur téléphone et leur tablette que le format analogique leur semble venir  d’un autre âge.

Même si c’est risible, il y a des choses plus inquiétantes. Des étudiants, et cette fois dans le monde entier, ont de plus en plus de mal avec des outils non numérique. Ainsi en Angleterre, plus de 33 % enfants ont du mal à écrire avec des stylos ou des crayons, car leur stylo de 2018 est un clavier. En soi, c’est une évolution logique des choses, mais cela montre aussi les effets délétères de la technologie sur des connaissances basiques qu’on acquiert via le réflexe et le mimétisme pendant son enfance. Et on est dans une telle perte de repère qu’il y a des crétins qui proposent des périphériques pour assister les enfants dans l’écriture de base.

L’écriture est encore une partie essentielle de notre société. Quand des enfants ne savent même plus écrire correctement, comment vont-ils se débrouiller dans l’administration et la vie d’adulte alors que les tâches en écriture manuscrite sont encore très nombreuses dans ces domaines.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *