Les médias de masse sont les plus grands propagateurs de Fake News sur la science

Même si la loi contre les fake news fait grincer les dents, il ne faut pas oublier que les médias de masse sont  les plus grands propagateurs de fake news sur la science. Est-ce que la loi va tous les pénaliser ?


Myriams-Fotos / Pixabay

La requête vaccin danger donne 79 300 résultats dans Google Actualités tandis que la requête Vaccin bienfait donne 23 300 résultats. Et je ne parle même pas du traitement de l’actualité sur les OGM ou le glyphosate. La peur fait davantage vendre que de proposer des informations fiables, car il ne faut pas s’y tromper, la science est souvent emmerdante. Il faut du croustillant, du terrifiant et des monstres à combattre pour les médias de masse pour que les moutons reviennent les lire encore et encore.

La loi sur les Fake News est passé à l’Assemblée Nationale et l’article. L. 163-1 donne une définition de la Fake News qui est  : Toute allégation ou imputation d’un fait dépourvue d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable constitue une fausse informationLes licornes n’existent pas, Dieu existe ou encore des lutins travaillent à ma place pour écrire cet article sont des Fake News. J’espère qu’il y aura suffisamment de magistrats pour poursuivre les milliards de personnes qui croient en des allégations dépourvues d’éléments vérifiables pour les rendre vraisemblables.

Le débat est désastreux et il évident que personne ne respectera cette loi anti Fake News, mais cela permet de mettre la lumière sur le traitement médiatique de nombreux sujets scientifiques comme les vaccins, les OGM, l’agriculture, le nucléaire ou le changement climatique anthropique. Mais les médias de masse sont passé maitre dans l’art du funambule, car ils ne vont pas dire directement que le vaccin provoque l’autisme, mais leur rôle est de semer le doute encore et encore en devenant des gardiens de vérités et d’opinions, un titre qui est obsolète depuis des années.

Le faux équilibre médiatique est systématique, consistant à donner la parole à un escroc qui prétend prouver que le vin change de saveur quand on lui ajoute quelques gouttes de roundup ou des plateaux de télé qui donne la parole à une vieille rabougrie et acidifiée par le Bottox et qui va éructer sa haine des vaccins pendant une demi-heure à une heure de grande écoute sans aucune possibilité de leur donner de vrais contradicteurs. Ce que j’essaie de dire est que si on mettait une loi contre les Fake News selon les normes scientifiques, il faudrait sanctionner la totalité des médias de masse.

Mais cette loi anti fake news est surtout pour donner la part belle à des saloperies comme le Decodex dont on attend toujours le débunking sur le glyphosate… mais ce sera difficile, car Le Monde est un attaquant acharné du glyphosate et de l’agriculture en général. Alors que des sites comme Hoaxbuster méritent un financement gouvernemental, car ils vont la chasse aux infox depuis des années de manière bénévole. Des chercheurs qui bloguent dans leur coin méritent une meilleure reconnaissance et une plus grande fédération pour avoir un plus grand impact contre les marchands de peur et les stupidités pseudoscientifiques des médias de masse. Mais au lieu de ça, ils nous pondent une loi contre les Fake News qui vont transformer les médias de masse, machine anti-science par excellence, en des gardiens absolus de la vérité. C’est un triste bilan de notre situation.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *