Y a-t-il un zététicien dans l’avion du vapotage ?

Pourquoi le monde scientifique et de la zététique ne s’intéresse pas au sujet de la cigarette électronique ? La réponse est simple, il y a d’autres sujets plus importants et en fait, on s’en fout un peu de la vape.


Pourquoi le monde scientifique et de la zététique ne s'intéresse pas au sujet de la cigarette électronique ? La réponse est simple, il y a d'autres sujets plus importants et en fait, on s'en fout un peu de la vape.

Un article du Vaping Post se pose des questions sur l’absence des débunkers, des zététiciens et autres défenseurs de la science sur le sujet de la cigarette électronique. Cette dernière fait actuellement l’objet d’un débat enragé entre les anti et les pros. Et donc, où sont les zététiciens dans ce merdier ?

Étant moi-même un vapoteur depuis 1 an et des poussières et vulgarisateur scientifique depuis plus de 5 ans, je réponds à ces questions par une réponse aussi banale que possible : Il y a d’autres sujets plus importants à défendre et les défenseurs de la science sont une espèce en voie d’extinction. De plus, un consensus scientifique clair et net sur la cigarette électronique manque encore (en dépit de nombreuses études montrant un impact sur la cessation tabagique).

Mais il y a un consensus net et précis sur le glyphosate. Dans les doses recommandées, cet herbicide est totalement sans danger pour la santé humaine et l’environnement. Son lien avec le cancer n’existe pas. Pourtant, la majorité de la population mondiale pense que le glyphosate est cancérigène.

Et contrairement à l’e-cigarette, la totalité des agences sanitaires considère le glyphosate comme étant sans danger. Combien de personnes dans la communauté de la vape considèrent-ils le glyphosate comme cancérigène ? Et vous aurez la réponse pour laquelle les zététiciens ont d’autres choses à foutre.

Si on disait au public qu’Elice Lucet est une crapule et une escroc de la pire espèce et qu’elle dégueule littéralement un vomi de propagande, de nombreux vapoteurs seraient choqué qu’on puisse insulter de la sorte un pseudo-parangon du journaliste d’investigation. L’interdiction du glyphosate en France couterait 1 milliard d’euros à l’agriculture française.

Les OGMs sont utilisés depuis 20 ans aux États-Unis et ils sont absolument sans aucun danger pour la santé ou l’environnement. En 2012, un crétin appelé Séralini a publié le pire torchon scientifique de l’histoire et tous les médias français lui ont emboité le pas et cela a incité l’interdiction des OGMs en Europe (en tout cas, pour la majorité d’entre eux). Avec un seul papier, Séralini a détruit une grande partie de la recherche européenne sur les OGMs et l’a diabolisé pour toujours dans la mentalité des gens. Combien de vapoteurs pensent-ils que les OGMs sont dangereux ?

Le nucléaire est l’énergie la plus propre que nous ayons. C’est la seule qui mérite l’appellation d’une énergie quasi décarbonée. Elle est abondante, pas chère et les accidents se comptent sur les doigts d’une main. Désolé de ne pas prendre en compte le séisme et un tsunami le même jour dans la gestion des risques, crétins d’anti-nucléaire. Combien de vapoteurs pensent-ils que le nucléaire contribue au changement climatique ?

Le vaccin sauve des millions de personnes dans le monde. En France, le sentiment anti-vaccination touche 40 % de la population (on parle de sentiment, car le taux de vaccination avoisine les 80 %). Andrew Wakefield, avec un seul papier, a détruit la confiance dans la vaccination qui existait depuis 1 siècle. Combien de vapoteurs pensent-ils que les vaccins sont dangereux et qu’il faut simplement avoir de l’hygiène pour se protéger contre la rougeole ?

Les pesticides ont permis à l’agriculture d’atteindre des sommets de performance. Ils permettent de protéger de précieuses semences, qui déterminent le gagne-pain d’un agriculteur, contre des insectes nuisibles qui font des ravages. De grandes villes françaises, censées être habitées par des élus intelligents, interdisent symboliquement tous les pesticides sauf ceux du bio bien évidemment, car les mamelons de Gaia nourrissent leurs fantasmes délirants.

Tous ces combats scientifiques ne sont pas importants, ils sont cruciaux pour l’avenir des pays. Pour l’autonomie alimentaire, énergétique, pour éviter des épidémies faisant des millions de morts. La science est attaquée de partout, les obscurantismes dans les villes et les campagnes. Ils sont partout, car la croyance est omniprésente dans des sociétés qui considèrent que la névrose et le mal-être sont des doux plaisirs de la vie et qu’il faut se torturer constamment pour être heureux en inventant des problèmes qui n’existent pas. Et je ne parle même pas des délires végétaliens et anti-spécistes où tuer un moustique est considérée comme poignarder une femme enceinte.

L’obscurantisme est devenu une fange globale qui enrobe toutes les catégories de la population et au milieu, vous avez une poignée de résistants qui défendent la science. Et il y a en de moins en moins. Ils sont harcelés, attaqués, insultés, humiliés, licenciés, ruinés. Et la plupart abandonne, car ils ont en marre des combats perdus d’avance et de répéter constamment les mêmes arguments encore et encore alors qu’en face, les obscurantistes ont les oreilles et le cerveau bouchés par de la cire biodynamique.

Les vapoteurs posent souvent cette question : On a la preuve scientifique pour nous, l’e-cigarette marche, alors pourquoi personne ne nous écoute ? Vous venez de découvrir ce que les vulgarisateurs scientifiques ressentent depuis 5 ou 10 ans à défendre les OGM, les vaccins, le nucléaire et les pesticides. Personne ne veut écouter la science, car la croyance hurle plus fort à leurs oreilles. Et dans ces conditions, ils ont d’autres choses à foutre que de défendre la vape qui concerne une minorité de personnes.

Vous voulez défendre la vape ? Alors chers vapoteurs, bougez-vous le cul ! Ne restez pas cantonnés dans des groupes Facebook à prêcher les convaincus et attaquez les médias et les politiciens et munissez-vous d’une hache pour pourfendre les crânes. L’ère de l’information saine et argumentée est morte quand des Séralini, des Wakefield, des Christopher Portier ont trahi la science de toutes les manières possibles. On est désormais dans l’ère de l’émotion où celui, qui hurle le plus fort en ouvrant des yeux révulsés et bavant de rage, a toujours raison. Le fascisme écologique et militant nous a cernés sans qu’on s’en rende compte.

Mais cette arène publique est une merde absolue. On va vous chier dessus, on va vous insulter, on va vous harceler constamment, vous perdrez votre emploi et vous aurez même des attaques physiques. C’est le prix à payer pour défendre vos convictions et la science en même temps à notre époque. Des volontaires ? Ne jetez pas la pierre sur les défenseurs de la science trop rapidement, ils en bavent bien plus que la communauté de la vape dont la bataille est insignifiante.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 3,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

3 réponses

  1. Pas de consensus scientifique et médical sur la vape ? Faux. Combat insignifiant ? 1 milliards de morts du tabac prévu sur ce siècle… Vous avez des angles intéressants et pertinents, mais un peu « rapides » et donc raccourcis. C’est dommage. Idem sur votre dernier article sur Juul.

  2. Falken Vape dit :

    Pour le coup oui les autres sujets sont d’importance (et certains sans doute plus que la vape si l’on se place à moyen/long terme pour l’optimiste qui pense que ce n’est pas déjà trop tard), mais un petit calcul : 50% des fumeurs Français qui switchent vers le vapotage en 20 ans (on en a déjà passé 10 avec une croissance plutôt montante), c’est 1 an d’espérance de vie en plus pour la population Française. Pas certain que beaucoup d’autres sujets soient capables de ce changement-là.

  3. Enora dit :

    Je suis mitigé, je rejoins en effet partiellement votre avis dans le sens où selon moi les scientifiques devraient être plus nombreux à défendre la cigarette électronique mais en même temps, certains le font déjà. Le Professeur Dautzenberg (pneumologue à l’H de la Pitié Salpêtrière) n’arrête pas de tweeter sur le sujet en ce moment, il clame haut et fort sur Europe 1 et France Info que la cigarette électronique aide à arrêter de fumer https://www.europe1.fr/sante/la-cigarette-electronique-est-innocente-clame-le-pneumologue-bertrand-dautzenberg-3919283 . Même chose pour le Docteur Konstantinos Farsalinos, ou encore Jacques le Houezec.
    Et même chez les professionnels du secteur https://www.kumulusvape.fr/content/253-aromes-eliquide-trump certains remettent les points sur les I en expliquant que la situation en France est bien différente des etats-unis puisque dans notre pays les réglementations sont plus strictes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.