Un consoritum de Majors veut décapiter le Safe Harbor pour les sites web

Alors que la Bulgarie vient de prendre la présidence de l’Union Européenne, un gigantesque consortium de Majors vient d’envoyer une lettre à cette présidence pour lui dire tranquillement de tuer le Safe Harbor qui est un mécanisme du droit d’auteur qui permet à des sites de ne pas être tenus responsables pour le contenu posté par leurs utilisateurs.


Alors que la Bulgarie vient de prendre la présidence de l'Union Européenne, un gigantesque consortium de Majors vient d'envoyer une lettre à cette présidence pour lui dire tranquillement de tuer le Safe Harbor qui est un mécanisme du droit d'auteur qui permet à des sites de ne pas être tenus responsables pour le contenu posté par leurs utilisateurs.

La Bulgarie vient de prendre la présidence de l’Union Européenne et elle aura à plancher sur la réforme du droit d’auteur en Europe et à cette occasion, un gigantesque consortium de Majors, a publié une lettre ouverte à cette présidence qu’il est temps de supprimer le Safe Harbor du DMCA qui protège les sites web. C’est une lubie de longue date des Majors pour tenter d’extorquer de l’argent à des sites comme Youtube. Sur ces sites, la majorité des contenus sont fournis par l’utilisateur connu comme le CGU (Contenu Généré par l’utilisateur). Et comme ce CGU contient beaucoup de contenus illégaux selon ces Majors, il faut que ces plafeformes puissent payer le prix fort. De plus, selon toujours ces parasites, le fait d’avoir ce contenu gratuitement permet à ces plateformes de ne pas payer les licences appropriées.

Les groupes qui font partie du consortium de Majors voulant supprimer le Safe Harbor

Ce manque à gagner possède le doux nom de Value Gap. Etant donné que ce sont les utilisateurs qui distribuent ce contenu protégé par le droit d’auteur, les Majors estiment que les pertes sont colossales en sachant que la Value Gap concerne surtout la musique. Ce manque à gagner doit être compensé par une législation plus stricte du DMCA sur les sites. A l’heure actuelle, un Major ne peut pas poursuivre un site si ses utilisateurs postent un contenu illégal. C’est ce qu’on appelle le Safe Harbor et c’est valable pour tous les sites qui hébergent du CGU. En voulant supprimer le Safe Harbor, les Majors veulent avoir la vache, le lait et le beau cul de la crémière, car cela ouvre la voie à des amendes systématiques et à des plaintes contre n’importe quel site du moment qu’ils violent le droit d’auteur. Notons que les sites pirates comme The Pirate Bay ne bénéficient déjà plus du Safe Harbor.

Le Safe Harbor subit constamment des brèches depuis plusieurs années. On a l’utilisation des filtres automatiques qui vont bloquer certains contenus et l’abus va jusqu’à demander une autorisation pour partager des liens sur le web. Le Safe Harbor n’est pas parfait, mais le droit d’auteur veut quand même le décapiter pour morceler définitivement le web, supprimer toutes les initiatives innovantes et continuer à imposer son modèle exécrable de distribution de contenus. Quand on regarde les exigences du droit d’auteur à l’ère des internet, on a l’impression que des fabricants de charrue à boeufs qui protestent contre les voitures parce que cela pénalise leur business évangéliquement obsolète.

Source : Torrent Freak

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des