Cambridge Analytica, la pointe de l’icerberg de la Surveillance capitaliste

Facebook et Cambridge Analytica sont trainés dans la boue, mais une grande partie de l’économie technologique se base sur la surveillance capitaliste qui fait bien pire.


Facebook et Cambridge Analytica sont trainés dans la boue, mais une grande partie de l'économie technologique se base sur la surveillance capitaliste qui fait bien pire.

A coup de Hashtag pour supprimer Facebook, de dénoncer Zuckerberg à tout bout de champ, à dénoncer la surveillance gouvernementale… sur Facebook, Bruce Schneier nous rappelle que cette pratique fait partie d’une économie plus large, surnommé comme la surveillance capitaliste. Facebook et Cambridge Analytica sont sous le feu des projecteurs uniquement parce que les médias, à la botte des oligarques, veulent la peau de Trump par tous les moyens.

Facebook et Cambridge Analytic vous espionne à longueur de journée, mais il ne faut pas oublier qu’aux Etats-Unis, il y a plus de 4 000 Data Brokers qui font la même chose depuis des années. Déjà l’année dernière, les américains étaient dans la merde avec le piratage d’Equifax qui a compromis les données de 150 millions de citoyens américains. Il est étrange que les médias américains en aient parlé pendant quelques jours et l’ont enfoui sous le tapis pour éviter de dénoncer cette surveillance capitaliste. Cette dernière est redoutable, car vous pouvez dire ce que vous voulez, mais vous ne pouvez pas mentir à un moteur de recherche. Vos fantasmes les plus déviants, vos opinions politiques, religieuses, votre gout pour la marmelade de méduse, le moteur de recherche de Google connait tout sur vous et sa capacité, illuminatesque, à croiser les données entre ses différentes services montre que si Facebook est une pieuvre, alors Google est Cthulhu dopé aux stéroïdes.

Pour Bruce Schneier, la solution doit être étatique. Les gouvernements doivent arrêter de fermer les yeux sur ces entreprises qui se croient tout permis en commençant à légiférer de manière stricte. La GDPR est déjà un pas dans la bonne direction et il suffit de voir les cris d’orfraie de certains péquenots qui voient une menace sur leur modèle business à base de ventes de données personnelles.

Même Zuckerberg estime que ce secteur doit être régulé, mais vu la complaisance dont on a fait preuve depuis ces dernières décennies, je pense que rien ne changera. Pour moi, Cambridge Analytica est juste de la propagande politique pour avoir la tête de Trump. Ca se saurait si les médias en avaient quelque chose à foutre de la vie privée.

 

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des