Facebook va inclure plus d’actualités locales et hyperlocales

Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook allait inclure de plus en plus d’actualités de médias locaux ou d’hyperlocaux et cette information nous rappelle ce verset de la Bible :

Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

Marc 10:21


Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook allait inclure de plus en plus d'actualités de médias locaux ou d'hyperlocaux et cette information nous rappelle ce verset de la Bible :
Mediamodifier / Pixabay

Facebook veut que vous consommiez davantage de morts d’écureuils au coin de votre rue que le millions de cas de choléra qui ravage le Yémen. Dans une publication sur sa page personnelle, Mark Zuckerberg a annoncé que l’algorithme de Facebook va subir une refonte complète en intégrant de plus en plus des actualités provenant de médias locaux ou d’hyperlocaux.

Dans un élan de solidarité qui vous tirerait les larmes aux yeux, Zuck a déclaré que le fait de consommer les médias locaux boosterait l’engagement civique et qu’on s’impliquerait mieux dans dans la vie de sa ville ou de son quartier. Pour un peu, il nous dirait de nous asseoir au milieu de la rue, déguisés en hippie, pour fumer de la Marie Jeanne.

Dans un voyage initiatique où il a parcouru les Etats-Unis l’année dernière, le Boss de Facebook a déclaré que les gens voulaient des actualités plus proches et qu’ils voulaient se concentrer sur des problèmes plus concrets plutôt que de débattre éructer devant les insanités de Trump ou se vautrer dans la boue du macronisme. De retour chez lui, illuminé par cette vision de la populace, Zuckerberg a décidé de changer totalement l’algorithme. Mais le hippie ne devrait pas jouer aux hypocrites.

Facebook et Google ont tué les médias hyperlocaux en aspirant la totalité de la publicité qui les faisait vivre. Et comme il y a des gens qui ont compris qu’on pouvait manipuler les algorithmes pour modifier une information et peut-être s’ingérer dans une certaine élection, alors Mark Zuckerberg nous dit tranquillement qu’il veut changer les choses alors que Facebook et Google sont les principaux responsables de la perte de la diversité des médias, de la paupérisation des journalistes intègres. Et par média local, Facebook et Google pensent sans doute à des offres locales pour que vous puissiez cliquer sur des publicités proches de chez vous.

Ce qui est risible est que pour les médias, Facebook est un vrai dealer de drogue. En fait, certains n’hésitent pas à dire qu’ils vont acheter des publicités à Facebook pour continuer à être visible sur sa plateforme. Quand on arrive à de telles insanités, alors on se dit que Google et Facebook sont des esclavagistes, mais ils savent soigner leurs esclaves.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *