Quand Facebook se glorifiait d’influencer des élections

The Intercept rappelle qu’il n’y a pas si longtemps que ça, Facebook se glorifiait d’influencer les élections grâce à ces campagnes, publicitaires.


The Intercept rappelle qu'il n'y a pas si longtemps que ça, Facebook se glorifiait d'influencer les élections grâce à cette campagne publicitaire.

Le fichu problème avec le web est qu’il est quasi impossible d’effacer ce qu’on a fait et regretté dans le passé. Alors que Trump gagnait en 2016 et que les premiers murmures du Mordor Démocrate pointait le doigt de l’Anneau de Clinton en direction de Facebook pour avoir influencé les élections, Mark Zuckerberg avait ricané en disant que c’était l’idée la plus folle qu’on ait jamais dite.

Facebook exploite les données des utilisateurs pour proposer des publicités ciblées. Et pour inciter les annonceurs à venir, Facebook promeut ses techniques via des histoires à succès qui montrent qu’une marque a réussi à arnaquer le maximum de pigeons “booster l’engagement” auprès des utilisateurs. Actuellement, les histoires à succès concernent la marque Tropicana pour des jus de fruit ou CoverGirl pour les cosmétiques. Et les catégories publicitaires de Facebook sont nombreuses et jusqu’en juin 2017, on pouvait voir une catégorie intitulée Gouvernement et Politique selon The Intercept.

Quand Facebook se targuait d'influencer la politique via des campagnes publicitaires. - Page de Gauche datant de juin 2017 - Page de droite datant de mars 2018

Quand Facebook se targuait d’influencer la politique via des campagnes publicitaires.
– Page de Gauche datant de juin 2017
– Page de droite datant de mars 2018

Parmi les histoires à succès en politique, on pouvait apprendre que Rick Scott, gouverneur républicain de Floride, avait utilisé les publicités de liens et de vidéos pour influencer le vote des latinos (Lien vers la version sur Web Archive si le précédent lien ne fonctionne plus) pour son second mandat et que ces publicités Facebook avait permis d’augmenter le vote des hispaniques de 22 % ainsi que de gagner celui des cubains. De même, Facebook a aussi aidé le Parti National Ecossais à provoquer un sésisme électoral au Royaume-Uni (Lien vers la version sur Web Archive si le lien original ne fonctionne plus). Notons que Facebook a indiqué qu’il n’avait pas supprimé la catégorie Gouvernement et Politique, mais simplement qu’il l’avait archivé et que les histoires individuelles sont toujours disponibles. Mais vu le scandale, amplifié par les chiens de garde, on peut penser qu’il pourrait la supprimer en catimini.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des