La Chine, grand gagnante du leadership mondial pendant que les Etats-Unis de Trump abdiquent sur tous les fronts

En 2017, les médias américains se sont uniquement concentré sur les rumeurs, éructant à droite et à gauche sur l’ingérence  de la Russie dans l’élection américaine. Même si la Russie espère de bonnes relations avec Trump, ce ne sera pas facile d’avoir de vrais impacts positifs sur le long terme. Mais un pays a gagné sur tous les fronts pendant que les Yankees sont pris d’une Russophobie et c’est la Chine et elle ne fait que commencer.


En 2017, les médias américains se sont uniquement concentré sur les rumeurs, éructant à droite et à gauche sur l'ingérence  de la Russie dans l'élection américaine. Même si la Russie espère de bonnes relations avec Trump, ce ne sera pas facile d'avoir de vrais impacts positifs sur le long terme. Mais un pays a gagné sur tous les fronts pendant que les Yankees sont pris d'une Russophobie et c'est la Chine et elle ne fait que commencer.
lin2015 / Pixabay

La Chine est le pays qui a bénéficié le plus depuis l’arrivée de Trump au pouvoir. Etant donné que Trump a délaissé l’Asie, la Chine a pu enlacer son nœud gordien autour de nombreuses régions en Asie et il est devenu un acteur de premier plan dans de nombreuses régions de l’Asie. De plus, la Chine renforce ses liens avec l’Angleterre et par cette intermédiaire, la Chine prend une place prédominante dans de nombreuses affaires mondiales.

L’un des leitmotiv de Trump était d’abandonner le multilatéralisme et de se concentrer sur les pays les plus proches, idéologiquement et économiquement des Etats-Unis. Cela a crée un énorme manque au niveau du leadership que la Chine s’est empressé de remplir. Non pas qu’elle en avait besoin, mais c’est sa place naturelle sur ce trône.

La mort du TAFTA et l’ouverture de la Nouvelle Route de la Soie

La première décision de Trump a été de mettre fin au TAFTA qui était un traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Europe, mais pas que. Le TAFTA, s’il était appliqué, devait englober 40 % du PIB sous une unification douanière très favorable aux Etats-Unis. Les activistes européens se sont battu avec acharnement pour faire capoter le TAFTA. Le TAFTA était une monstruosité, car il tuait la souveraineté des pays à voter les lois pour protéger leurs citoyens contre les intérêts des multinationales. Et comme ce traité profitait uniquement à une petite minorité, on sait que seulement 24 % des partisans du libre échange était en faveur du TAFTA. Le TAFTA a été négocié en grand secret et en fait, la majorité des Américains ne savaient même pas qu’ils existaient et qu’ils le prenaient pour une personne.

La Nouvelle route de la Soie

La Nouvelle route de la Soie

L’une des conséquences négatifs du TAFTA aurait la dévaluation du travail dans les régions de la Pacific Rim, mais  le vrai objectif du TAFTA était d’isoler Chine d’un commerce mondialisé dominé par les Etats-Unis. Le TAFTA incluait aussi une partie du sud est de l’Asie et le bloc économique, crée par le TAFTA, aurait un véritable ogre qui aurait bloqué les ambitions économiques de la Chine.

La mort du TAFTA a fait grimacer beaucoup de dirigeants et il y a eu des pays qui ont tenté de le ratifier sans les Etats-Unis. Mais un traité de libre-échange sans la pression coercitive des Etats-Unis est équivalent à rivaliser une Ferrari avec un pousse-pousse. Et dans le même temps, la Chine a lancé sa Nouvelle route de la Soie qui est un immense réseau ferroviaire ainsi que des partenariats avec de nombreux pays eurasiens. Cette nouvelle Route de la Soie permettra à la Chine d’atteindre n’importe quel pays dans le monde sur le plan commercial, économique et logistique. Cette Route permettra  à d’anciens vasseaux des Américains de devenir des partenaires stratégiques de l’Empire du milieu.

Les Chinois ont réussi un coup de maitre, car ils ont réussi à imposer une forme du TAFTA, sous forme de route physique et économique, sans ses inconvénients. Et les pays, considérant qu’on ne les prend pas comme des cons comme avec le TAFTA, sont très enthousiaste par cette route de la soie. Trump comprend son erreur sur l’abandon du TAFTA et il a envisagé de le ressusciter sous la forme d’un meilleur TAFTA. Mais est-ce que ce nouveau TAFTA sera plus performant que la Nouvelle Route de la Soie, c’est un pari risqué sans oublier que la baisse de leadership des Etats-Unis depuis l’arrivée de Trump, avec sa mentalité de girouette, ne donne pas forcément confiance alors que la Chine fait des plans sur plusieurs décennies. A la limite, les Etats-Unis vont laisser faire cette Route de la Soie en laissant les commandes à Pékin, mais en demandant également une part du gâteau.

Le gendarme américain rend son tablier en Asie

Depuis le temps, on connait la stratégie américaine. Elle tente d’imposer sa monnaie et son économie et si elle n’y arrive, car on se rend compte de plus en plus que les Yankees nous refourguent de la monnaie de singe, alors elle se place comme le gendarme du monde en estimant que sans elle, le monde serait à feu et à sang en sachant que cette dénomination est toujours vraie quand les Yankees sont impliqué dans quelque chose.

La Mer de Chine méridionale (SCS)

La Mer de Chine méridionale (SCS)

Comme la stratégie du TAFTA a capoté, l’ère Obama voulait une présence stratégique en Chine. Pendant quelques années de sa présidence, Obama a tenté d’imposer la liberté de navigation sur la Mer de Chine méridionale (SCS) qui est une région très convoité et très stratégique de la Chine. Les revendications territoriales de la Chine avait donné le prétexte à Obama de promouvoir cette liberté de navigation pour repousser la Chine. Ça a capoté avec Trump. Dans cette SCS, la Chine revendique un territoire connu comme la ligne en  neuf traits et cette revendication est très conflictuelle avec les autres régions. Trump et Obama n’ont pas hésité à envoyer des navires sur cette ligne, mais ils n’ont pas pu empêcher les chinois de construire de plus en plus d’îles artificielles.

La ligne en neuf traits

La ligne en neuf traits

Pour montrer qu’il grondait encore, Obama avait ordonné plusieurs exercices en SCS et Trump en a fait 4 jusqu’en octobre 2017. Cette date est importante, car c’était avant que Trump fasse son voyage vers la Chine. Quand il y a une revendication de territoire, c’est généralement le tribunal d’arbitrage des Nations Unies qui tranche. Et tous les pays acceptent cette décision. Ainsi, ce tribunal a donné aux Philippine une revendication territoriale sur la SCS et ce tribunal permet toujours de repousser la Chine. Mais Trump ne semble pas favorable à ce tribunal et en général, il garde le silence sur la revendication territoriale du SCS du Dragon. Le meilleur exemple est les Philippines, car depuis le retrait de Trump, le pays se rapproche de la Chine et elle a déclaré que les conflits territoriaux se résoudraient sur le plan diplomatique.

Récemment, la Chine et l’Inde sont entré en dispute sur une question de frontière. En général, les Etats-Unis sont de grands alliés des indiens et c’est toujours l’occasion de lancer des piques à la Chine. Mais dans cette dispute, le Département d’Etat est resté très prudent en estimant que les Etats-Unis avaient de bonnes relations avec les 2 nations et il conseille aux deux parties de parvenir à un dialogue. C’est un sacré changement de discours. Trump est embourbé dans la crise nord coréenne et il est prêt à sacrifier le capital de tout son pays en Asie pour trouver une solution. Mais la Chine s’en branle de la Corée du Nord et même si l’Empire la surveille, il n’y a pas d’intérêts stratégiques particulières qui justifierait une ingérence de la Chine dans la Dynastie des Kim. En fait, même pendant les pourparlers avec la Corée du Nord, la Chine n’y a pas participé.

Jusqu’à présent, la Chine prend l’ascendant sur le plan économique, géopolitique et même monétaire, mais la Chine ne veut pas en rester là et elle est devenu la championne d’un problème planétaire. Le réchauffement climatique

La Chine est la principale force qui lutte actuellement contre le réchauffement climatique

Après le retrait de Trump de l’accord de Paris, la Chine est devenu naturellement une champion contre le réchauffement climatique. Elle a déclaré qu’elle ne suivrait pas les Etats-Unis sur cette voie. Les Etats-Unis sont dans la pire posture sur le réchauffement climatique, car c’est le seul pays de la planète qui n’a pas ratifié l’accord. Même la Syrie, un pays ravagé par la guerre, l’a signé il y a quelques mois. Et contrairement à de nombreux participants à l’accord de Paris, la Chine ne se contente pas de paroles. Elle a fermé des centaines de centrale à charbon et elle cherche constamment de nouveaux moyens pour combattre la pollution de l’air. Ce sont les Américains qui ont inventé les panneaux solaires, mais aujourd’hui, la Chine est le plus gros fabricant de panneaux solaires au monde. Et pendant que cette tendance s’accélère, Trump impose une taxe sur les importations des panneaux solaires pour apaiser son lectorat xénophobe et pour plaire à des donateurs provenant du secteur des énergies fossiles. Ces taxes vont pénaliser grandement l’industrie solaire américaine, car cette dernière emploie plus de personnes que le secteur du charbon, du gaz et du pétrole réuni.

bones64 / Pixabay

Les proches de Trump estiment que ces taxes  vont aussi pénaliser la Chine, mais la Chine possède la Nouvelle Route de la Soie, des partenariats stratégiques avec de nombreux pays et des investissements massifs sur ces énergies alternatives ce qui fait de l’Empire du milieu comme le nouveau champion du leadership mondial avant l’heure. On n’est que dans la moitié du mandat de Trump et la Chine est le grand vainqueur de la politique de Trump. Si ce dernier ne change pas drastiquement sur de nombreux sujets, la Chine pourra accroître sa domination dans beaucoup d’autres domaines et les Etats-Unis ne deviendront qu’un pays comme un autre. Peut-être qu’il était temps !

Source : GeopoliticalAlert et MintPress.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des