Trump veut rejoindre le TPP

On l’avait dit. Trump a déclaré que les Etats-Unis pourraient rejoindre le TPP pour mettre la pression sur la Chine. Ce mec est un gamin qui change d’avis dès que cela ne tourne pas en sa faveur.


On l'avait dit. Trump a déclaré que les Etats-Unis pourraient rejoindre le TPP pour mettre la pression sur la Chine. Ce mec est un gamin qui change d'avis dès que cela ne tourne pas en sa faveur.

Certains me disaient : Tu peux dire ce que tu veux de Trump, mais au moins, il a signé la mort du TPP. Je pourrais désormais leur ricaner sereinement au nez, car pendant une réunion avec des législateurs, des agriculteurs et des républicains, Trump a déclaré que les Etats-Unis pourraient rejoindre le TPP si c’était dans les intérêts américains. Pourquoi un tel revirement ?

Et bien, on sait que Trump a lancé des mesures protectionnistes contre la Chine sur l’aluminium et l’acier. La Chine a répliqué en taxant plusieurs produits américains destinés à l’exportation vers la Chine. Les plus touchés ont été les producteurs de soja qui sont situé principalement dans l’Ohio, l’Illinois, l’Iowa, le Minnesota, l’Indiana et le Nebraska. L’Ohio est le principal producteur de Soja. Le soja est l’un des produits agricoles les plus vendus au monde puisqu’il est crucial pour la production de porcs et de volaille. Les exportations américaines de Soja représentent 22 milliards de dollars, la Chine est la principale importatrice de soja au monde avec près de 34 milliards de dollars, soit le tiers de la production mondiale. Et les importations américaines représentent 12 milliards de dollars sur ces exportations et la Chine a imposé des taxes douanières sur le soja ce qui décapite immédiatement tous les producteurs américains.

Les vins californiens risquent également d’être la victime du protectionnisme chinois. Même si la Chine n’importe que 10 % des vins californiens, les Etats-Unis sont le 3e importateur de vins vers Hong-Kong et une partie de cette production vinicole est ensuite détourné vers la Chine. Les mesures protectionnistes chinoises sont très intelligentes et très ciblées. Cela ne va pas pénaliser l’économie américaine à grande échelle, mais elle est suffisante pour réduire en cendre les producteurs américains dont une grande partie a voté pour Trump.

Trump pensait que ses mesures protectionnistes allaient faire plier la Chine, mais maintenant qu’il s’est pris la contre-attaque dans la tronche, il veut rejoindre le TPP, car les Républicains et ses conseillers, sous lobbying des multi-nationales, lui ont susurré que la seule façon de bloquer la Chine est de la forcer à rentrer dans le TPP.

La Chine  a été exclue du TPP afin de réduire son expansion en Asie. Une étude de projection montre que les effets négatifs du TPP sur la Chine seront trop faibles, car la Chine peut éviter les pays, faisant partie du TPP, pour son commerce international en sachant que les routes de la soie sont conçues pour neutraliser le TPP et l’emprise américaine. Pour que le TPP puisse vraiment pénaliser la Chine, il faut que les USA fassent partie du deal pour que leur économie puisse attaquer les différents secteurs chinois à pleine puissance.

Notons que le TPP continue actuellement sans les USA, mais sa portée sera beaucoup moindre. Par exemple dans l’accord actuel, la production de viande australienne est beaucoup moins chère pour le Japon que celle des Etats-Unis. Mais Trump ne pourra pas rejoindre facilement le TPP, car comme les autres pays ont continué sans les yankees, il faudra revoir toutes les négociations. La plus grande inconnue est le Japon qui a obtenu des avantages significatifs avec des pays comme l’Australie.

Et si Trump veut rejoindre le TPP alors qu’il s’était retiré officiellement, alors ce n’est qu’une question de temps pour qu’il donne son feu vert au TAFTA qui est l’accord avec l’Union Européenne. Les Etats-Unis ont arrêté les négociations sur le TAFTA, mais il ne se sont pas retiré du processus. Décidément, Trump est la copie conforme d’Hillary. Un va-en-guerre systématique, des mesures protectionnistes qui tiennent une semaine, des lois anti-migrants symboliques et l’embrassement pleine et entière des traités de libre-échange.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *