Avec AMP Stories, Google veut mettre la main sur votre contenu

Je ne m’y attendais pas du tout, mais cela confirme l’importance d’AMP pour Google. Il vient de lancer AMP Stories, un nouveau format basé sur AMP (Accelerated Mobile Pages) afin de créer des articles uniques et entièrement optimisés pour le mobile. Avec AMP Stories, Google confirme la mainmise sur le contenu.


Je ne m'y attendais pas du tout, mais cela confirme l'importance d'AMP pour Google. Il vient de lancer AMP Stories, un nouveau format basé sur AMP (Accelerated Mobile Pages) afin de créer des articles uniques et entièrement optimisés pour le mobile. Avec AMP Stories, Google confirme la mainmise sur le contenu.

Je n’étais pas prêt. Google vient d’annoncer AMP Stories, un nouveau format qui se basé sur le format AMP (Accelerated Mobile Pages). Cela permettra aux webmestres et aux éditeurs de proposer des articles uniques optimisés pour AMP Stories. Selon Google, les utilisateurs consomment une grande partie de leur contenu sur mobile, mais ils interagissent très peu. Certains sont articles sont très longs tandis que d’autres se concentrent sur la vidéo et l’image. Avec AMP Stories, Google veut exploiter le format AMP pour que les éditeurs puissent se concentrer sur le contenu et “laisser” la partie technique à Google. Mais quand vous laissez la partie technique à Google, alors cela signifie aussi que vous lui laissez également le contenu.

Google veut garder une longueur d’avance avec AMP Stories

En soi, AMP Stories n’est pas très différent d’AMP, mais cela permet à Google d’avoir une longueur d’avance. Le projet AMP (Accelerated Mobile Pages ), lancé en 2016, a fédéré de nombreux partenaires tels que Twitter, Pinterest, Alibaba et même Facebook l’a adopté. Avec tous les géants du web qui ont adopté AMP, Google n’avait plus la longueur d’avance qu’il espérait. Et c’est pourquoi, il a lancé AMP Stories.

Les caractéristiques d’AMP Stories

Pour le moment, AMP Stories est encore en version expérimentale, mais il y a plusieurs gros médias qui l’ont déjà adopté et le testent et on peut citer  CNNWired, HearstMashableMeredithMicVox Media et le Washington Post. Tout le monde peut implémenter AMP Stories sur son site et le projet AMP propose des tutoriels et une documentation complète. Toutefois, il y a un problème. Quand Google a lancé l’AMP, il l’a fait en soutenant énormément la communauté des CMS, notamment WordPress. On sait que Google a aidé au développement du plugin AMP sur WordPress ce qui permet à n’importe quel site d’être compatible à la norme AMP sans écrire une seule ligne de code. Aujourd’hui, vous avez d’autres plugins AMP pour WordPress qui sont bien plus performants que celui développé par Automattic, le créateur de WordPress.

Malgré le fait que Google ait lancé AMP Stories, SearchEngineLand lui a demandé s’il allait également aider à développer un plugin WordPress pour AMP Stories et Google a botté en touche en disant simplement que c’est le boulot d’Automattic et pas le sien. C’est une réponse intéressante, car cela prouve que Google veut garder le contrôle d’AMP Stories et qu’il veut inciter les sites à passer dessus, notamment les sites d’actualité pour avoir sa longueur d’avance sur les autres plateformes qui ont adopté l’AMP Standard.

Google veut contrôler entièrement le contenu que vous produisez

Déjà avec Google AMP, les critiques disaient que c’était une tentative de Google pour mettre la main sur le contenu des utilisateurs. Mais Google a toujours argué que le projet est Open Source et qu’il n’a pas le monopole. Avec AMP Stories, on change de niveau, car la norme AMP Standard utilise la même page HTML. Si vous écrivez un article, alors il est disponible en format HTML standard, mais également en AMP. Mais avec AMP Stories, Google veut que vous créiez du contenu original spécifiquement pour AMP Stories ce qui fait que vous avez à travailler 2 fois plus puisque vous devez à la fois créer l’article pour le web normal et celui pour AMP Stories.

Vous vous dites surement : Mais il est con, Google ! Jamais, je ne vais bosser 2 fois plus pour être compatible avec son format de merde. Et vous auriez raison, mais Google vous donne une bonne carotte avec un affichage unique de votre site sur mobile. Si vous proposez vos articles en AMP Stories, alors votre site pourrait ressembler à ça dans les résultats de son moteur de recherche :

Google lance le format AMP Stories, une variante de l'AMP (Accelerated Mobile Pages)

Google lance le format AMP Stories, une variante de l'AMP (Accelerated Mobile Pages)

Google lance le format AMP Stories, une variante de l’AMP (Accelerated Mobile Pages)

Les sites, qui vont adopter AMP Stories, auront une longueur d’avance sur leurs concurrents. L’image ci-dessus montre les possibilités d’AMP Stories, notamment avec les images animées et les vidéos. Et on peut parier que Google va promouvoir agressivement AMP Stories dans les mois qui viennent. Google ajoute qu’AMP Stories sera déployé sur de nombreux de ses services et donc, il faudra passer par AMP Stories si les éditeurs  veulent survivre. Les sites standards ne sont pas concernés, mais pour les sites d’actualité, je pense que cela va être une obligation.

Pourquoi Google peut mettre la main sur le contenu avec AMP et AMP Stories ?

Si vous ne connaissez pas AMP (Accelerated Mobile Pages), sachez que c’est un format qui accélère considérablement les pages en supprimant toutes les balises inutiles. Ensuite, cette page au format AMP est mis en cache dans les serveurs de Google. Et par mise en cache, cela signifie que vos pages sont  copié sur les serveurs de Google qui peut ensuite les distribuer aux utilisateurs de manière instantanée. En lançant AMP Stories, Google s’assure que vous créiez du contenu original uniquement pour ses services tandis que l’AMP standard va péricliter de plus en plus.

Les craintes des détracteurs de Google AMP se confirment. Depuis le départ, Google voulait contrôler le contenu produit par l’utilisateur et AMP Stories est l’une de ses pièces maîtresses. Mais les plans ne se produisent jamais comme prévu et c’est même à ça qu’on les reconnait. On devra atteindre la réaction des webmestres et des médias pour voir s’ils adoptent AMP Stories. Mais pour moi, c’est une très mauvaise nouvelle pour le web ouvert que nous connaissons. Bien sûr, AMP Stories est Open Source,  mais le fait que Google soit à la baguette ne me dit rien qui vaille pour la suite

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *