Marine Le Pen accusée de propagande terroriste pour des tweets à la con

J’ignore ce que les juges des tribunaux de Nanterre ont fumé, mais il faut vraiment qu’ils arrêtent. Marine Le Pen est accusé de propager le terrorisme à cause de quelques tweets à la con.


Le Tweet de Marine Le Pen datant de 2015 qui lui vaut une accusation de terrorisme par la justice
Le Tweet de Marine Le Pen datant de 2015 qui lui vaut une accusation de terrorisme par la justice

Marine Le Pen est devant la justice pour avoir publié des tweets avec des images offensantes concernant Daesh. En 2015, après les attentats contre Charlie Hebdo, des pseudo-journalistes de merde avaient comparé le Front National à Daesh. Marine Le Pen a répondu avec le Tweet suivant :

Le Tweet de Marine Le Pen datant de 2015 qui lui vaut une accusation de terrorisme par la justice

Le Tweet de Marine Le Pen datant de 2015 qui lui vaut une accusation de terrorisme par la justice

Le tribunal de Nanterre a lancé la procédure après que l’Assemblée Nationale ait levé l’immunité parlementaire de la tête de proue du Front National. Je n’aime pas certaines idées du FN, mais je ne comprend pas ce qu’ont fumé les juges de Nanterre, car ils ont tout simplement pété un plomb. En quoi ce Tweet fait de Marine Le Pen, une partisane du terrorisme ? C’est simplement une réponse. Des pseudo-journalistes ont utilisé l’argument binaire à comparer le FN à Daesh et Marine Le Pen a montré que le Front National ne décapite pas les gens. Le Tweet en question  a été supprimé, mais les ennemis de la Marine ont bien fouillé dans les poubelles comme il faut pour avoir sa peau.

C’est certainement un coup des gauchistes après l’affaire Mennel. Etant donné que la fachosphère a utilisé la même tactique (à tord aussi), ils ont refait le même coup pour détruire l’une de leurs championnes. Avec Marine, le FN était déjà en mauvaise posture avec Philippot qui s’est cassé avec un bras d’honneur. Et sans la Marine pour mettre un peu de baume à l’extrême-droite la plus réactionnaire, on risque d’assister à une ruée sur les brancards dans tout ce qui est abject.

Mais il y a aussi autre chose à observer. La France est plongé dans une véritable dictature. Macron veut une loi de censure pendant les périodes électorales, le gouvernement envisage de bloquer des sites sous prétexte de la sécurité nationale et désormais, on peut aller en tôle pour une photo de merde qui compare le terrorisme et l’extrême-droite. Mais c’est quoi ce pays de dégénérés !

De plus, cela crée un précédent juridique dangereux. Pour le moment, les fils de pute qui ont voté la levée de l’immunité parlementaire doivent se frotter les mains en portant des slips JeSuisCharlie, mais ce type de première pierre a tendance à revenir en pleine figure sous la forme d’une montagne. Si le pouvoir en place veut désormais se débarrasser des chiens qui ne lui sont pas assez fidèles, alors désormais, ce sera très facile de lever l’immunité parlementaire puisqu’il y a un précédent.

Je sens qu’on va bien rigoler dans les prochains mois quand les électeurs et les soutiens de Macron vont comprendre quel genre d’abomination politique ils ont mis au pouvoir.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des