Switter, le réseau social des prostitutés, banni par Cloudflare à cause du SESTA/FOSTA

Quand vous votez une loi totalement liberticide, il n’est pas étonnant que même des tentatives pour se protéger de la loi, deviennent une suppression de la liberté d’expression. En ayant peur des suppressions de leurs comptes, des prostitués avaient crée Switter qui est une instance Mastodon pour communiquer, mais Cloudflare vient de les bannir de son service à cause de la loi SESTA/FOSTA.


Quand vous votez une loi totalement liberticide, il n'est pas étonnant que même des tentatives pour se protéger de la loi, deviennent une suppression de la liberté d'expression. En ayant peur des suppressions de leurs comptes, des prostitués avaient crée Switter qui est une instance Mastodon pour communiquer, mais Cloudflare vient de les bannir de ses services à cause de la loi SESTA/FOSTA.

La loi SESTA/FOSTA est une saloperie de la pire espèce. Sous prétexte de combattre le proxénétisme et la prostitution illégale en ligne, cette loi responsabilise les plateformes par rapport aux contenus de l’utilisateur. Pendant des années, les Etats-Unis avaient mis une exception selon laquelle, une plateforme comme Google ou Facebook, ne pouvaient pas être tenus responsables des contenus publiés par leurs utilisateurs. Et la loi SESTA/FOSTA a décapité cette exception et l’a jeté dans le caniveau.

Les travailleuses du sexe sont les principales victimes de cette loi, car elles utilisaient des sites comme Twitter ou ceux des petites annonces pour communiquer et s’avertir mutuellement sur les clients dangereux. Mais comme SESTA/FOSTA interdit désormais de le faire, alors elles avaient crée Switter, une instance Mastodon destinée aux travailleuses du sexe pour avoir un espace pour communiquer. Mais Cloudflare vient de supprimer le réseau social de son service par peur de tomber sous la loi SESTA/FOSTA. Tiens, je croyais que SESTA/FOSTA étaient censé protéger les prostitués, mais cette même loi les empêche de communiquer sur les clients potentiellement dangereux. Cloudflare a mis le doigt sur l’engrenage quand il a supprimé le site suprémaciste blanc du Daily Stormer, car maintenant, il a crée un dangereux précédent qui le force à agir de manière proactive avant même que les autorités viennent le voir. En effet, Cloudflare a supprimé Switter de son propre chef. L’autocensure, ça marche à tous les coups !

C’est intéressant, car Switter a été crée uniquement parce que les travailleuses du sexe avaient peur d’être banni de Twitter, mais leur alternative n’est également pas viable à cause de la même loi. On t’interdit de t’exprimer librement et quand tu contournes cette restriction, et bien, ta liberté d’expression est encore plus réduite. Voilà ce qui arrive quand on voit des lois stupides, rétrogrades et puritaines dont les racines sont purement religieuses que judiciaires.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et blogueur dans la vulgarisation scientifique.

Depuis plusieurs années, la science est attaquée de tous les cotés. Les vaccins, les pesticides, les OGM, mais également sur le plan de la politique. Marre d'entendre des âneries sur les médias de masse, j'ai décidé de lancer ce blog pour critiquer tous ces attaques incessantes sur la science. Je parle de l'agriculture comme des lois liberticides ou des pseudosciences.

Je ne prétend pas être un expert dans les domaines et considérez plutôt mes articles comme une opinion éclairée, mais personnelle sur des sujets qui sont souvent assombris par les marchands de peur et la pseudoscience. Mon ton peut être cassant et tranchant, car cette plume canalise une colère souvent justifiée.

Pour me contacter personnellement :

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des