La Corée du Nord a utilisé son ambassade à Berlin pour acquérir des technologies nucléaires

Selon Hans-Georg Maassen, le chef du contre-espionnage allemand, la Corée du Nord a pu acquérir certaines technologies nucléaires, à des fins civils et militaires, via son ambassade basée à  Berlin.


Selon Hans-Georg Maassen, le chef du contre-espionnage allemand, la Corée du Nord a pu acquérir certaines technologies nucléaires, à des fins civils et militaires, via son ambassade basée à  Berlin.

Sur le plan officiel, la Corée du Nord est le diable en personne avec un espèce de fou à sa tête qui joue au yogo avec des missiles nucléaires. Mais dans le monde de la Realpolitik, de nombreuses puissances occidentales réchauffent leurs relations avec Pyongyang  avec le feu nucléaire. C’est ce qu’on peut comprendre d’une interview donnée par Hans-Georg Maassen, chef du Federal Office for the Protection of the Constitution (BfV) qui s’occupe du contre-espionnage.

Selon Maassen, certaines des technologies nucléaires utilisées par la Corée du Nord pour ses programmes civils et militaires ont été obtenu via son ambassade basée à Berlin. On peut voir des passages de cette interview qui sera diffusé en intégralité sur la chaine nationale ARD. Maassen est resté sur la nature des technologies fournies à la Corée du Nord par l’Allemagne, mais il a indiqué que c’était dans le cadre d’une Dual Use. Ce terme indique des technologies qu’on peut utiliser pour des objectifs civils, mais également militaires. Selon ce responsable, la Corée du Nord a utilisé ces technologies pour son programme de missile, mais également pour ses installations de nucléaire civil.

Les négociations se sont faites entre des responsables du renseignement (il n’a pas précisé de quels pays) et des diplomates nord coréens. Le BfV  a indiqué qu’il empêche ce type de transaction et l’agence a des preuves de ces négociations en 2016 et 2017 ce qui est assez tard puisqu’on sait que la Corée du Nord développe son programme nucléaire depuis au moins 5 ans. Ainsi en 2014, la BfV a empêché la Corée du Nord d’acquérir une technologie pouvant créer des armes chimiques, mais l’agence admet qu’elle ne peut pas détecter toutes les tentatives. C’est une déclaration étrange et cela montre le redoutable double jeu de diplomatie allemande.

D’un coté, on hurle à la lune avec la communauté internationale et de l’autre, on file un coup de main en douce en espérant que le pays va profiter des largesses de la Corée du Nord si ce dernier n’est plus exclu de la Communauté internationale (un terme qui ne veut plus rien dire). On sait que les Américains vont la même chose en signant de nombreux contrats dans le domaine de l’automobile. La France est le seul pays qui n’a aucune relation avec la Corée du Nord. La diplomatie française hurle encore à la lune sans regarder que ses opportunités sont en train d’être accaparé par d’autres puissances.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des