Un ancien responsable prétend que l’Autorité Palestinienne a travaillé avec la CIA pour espionner ses opposants

Tawfiq Tirawi, l’ancien chef de l’agence de renseignement palestinienne, qui l’a dirigé de 1994 à 2008, prétend que l’Autorité Palestinienne a travaillé avec la CIA pour espionner ses opposants.


Tawfiq Tirawi, l'ancien chef de l'agence de renseignement palestinienne, qui l'a dirigé de 1994 à 2008, prétend que l'Autorité Palestinienne a travaillé avec la CIA pour espionner ses opposants.

Tawfiq Tirawi, qui a dirigé l’agence de renseignement de l’Autorité Palestinienne, prétend que l’organisation a travaillé avec la CIA pour espionner ses opposants. Ce responsable a déposé une plainte officielle et demande une enquête sur cet espionnage. La plainte a été co-signée par Jawad Obeidat, responsable de la Bar Association dans la bande de Gaza.

Cette accusation provient d’un document de 37 pages qui a fuité sur l’application WhatsApp par une personne qui prétend qu’elle a travaillé dans une unité de la Palestinian Preventive Security Service qui est le service de la sécurité intérieure de l’Autorité Palestinienne. Le document prouve que la Palestinian Preventive Security Service a contacté la CIA en 2013 pour l’aider à installer un système de surveillance des communications dans la Bande de Gaza. La CIA aurait accepté en échange d’avoir aussi accès aux données interceptées.

Le système de surveillance aurait été déployé en 2014 et il aurait permis d’espionner des milliers de téléphones à Gaza, principalement des opposants de l’Autorité Palestinienne. Et quand on parle d’opposant, le nom du Hamas vient immédiatement à l’esprit, mais on a également l’espionnage de l’Islamic Jihad Movement qu’on estime qu’il est soutenu par l’Iran.

Mais Associated Press ajoute que la surveillance s’est étendu à de nombreux civils à Gaza incluant des juges, des avocats, des personnalités de la société civile ainsi que des alliés de Mahmoud Abbas. Le lanceur d’alerte a expliqué qu’il avait publié ces documents après le changement de politique de Washington, notamment la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d’Israel. On se rend compte que l’Autorité Palestinienne n’est qu’un pantin aux mains des occidentaux et qu’il n’a jamais eu la légitimité de régler les problèmes à Gaza. Et il est évident que si la CIA a mis la main sur ses communications, alors Israel a également pu les avoir. On n’a pas besoin d’ennemi quand un peuple est poignardé dans le dos.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des