Un officiel iranien estime que l’Occident a utilisé des lézards pour espionner son programme nucléaire

La paranoïa des iraniens est tellement intense sur l’espionnage par des puissances étrangères qu’Hassan Firuzabadi, un ancien chef des forces armées iraniennes, n’hésite pas à dire que des espions étrangers ont utilisé des lézards comme des caméléons pour découvrir les ambitions nucléaires du pays.

 


La paranoïa des iraniens est tellement intense sur l'espionnage par des puissances étrangères qu'Hassan Firuzabadi, un ancien chef des forces armées iraniennes, n'hésite pas à dire que des espions étrangers ont utilisé des lézards comme des caméléons pour découvrir les ambitions nucléaires du pays.

Hassan Firuzabadi a été le chef de l’armée iranienne de 1989 à 2016. Depuis sa retraite, il sert de consultant à plusieurs entités gouvernementales iraniennes incluant le fait d’être un conseiller militaire senior de l’Ayatollah Ali Khamenei. Il y a quelques jours, l’Iranian Labor News Agency (ILNA) , qui est un site d’actualité en faveur de réformes en profondeur de l’Iran, a mené une interview de Firuzabadi qui réagissait à la mort d’Kavous Seyed Emami, un activiste politique, professeur de sociologie et directeur de la Persian Wildlife Heritage Foundation dans une prison iranienne. Les autorités ont indiqué qu’Emami s’était suicidé, mais sa famille et les activites contre le régime estiment que c’est à cause des mauvais traitements ou qu’on l’a tué.

Emami a été arrêté le 24 janvier 2018 avec 24 de ses collègues dans une rafle faisant suite aux protestations iraniennes. Notons qu’Emami était aussi impliqué dans les causes environnementales et Hassan Firuzabadi  en a profité pour enfoncer le clou en déclarant que dans le passé, des activistes environnementaux étaient des espions pour l’occident. Il y a quelques années, des activistes étrangers ont été arrêté alors qu’ils étaient dans le pays pour lever des fonds pour les Palestiniens. Après leur arrestation, on a découvert des reptiles du désert ressemblant à des caméléons. Suivant l’enquête, les autorités ont déclaré que la peau de ces reptiles attirent des ondes atomiques et que ces activistes les utilisaient pour détecter une activité  nucléaire et les mines d’uranium dans la région.

C’est aussi con que ça en a l’air, car à ma connaissance, la communauté scientifique n’a jamais prétendu qu’on puisse utiliser des lézards comme des compteurs Geiger. Si la connaissance nucléaire des officiels iraniens rivalisent avec celle d’Hassan Firuzabadi, alors on peut dire que le pays a beaucoup de progrès à faire dans ce domaine. Peut-être qu’ils ont trop regardé le film Godzilla ? Pour cacher la mort des opposants en prison, les autorités en place rivalisent d’imagination pour noyer le poisson. Toutefois, on connait les autorités iraniennes pour manipuler l’opinion. Vous avez un ancien chef de l’armée iranienne qui nous sort un truc totalement farfelu et on peut penser que ce mec sait qu’on va le prendre pour un dingue. Et c’est l’objectif, car pendant que tous les médias occidentaux se focalisent sur les lézards en le traitant de débile, cela permet de faire passer le vrai sujet à la trappe. La situation des opposants dans les prisons iraniennes qui crèvent dans le silence du monde.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef, webmestre et blogueur, précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Pour me contacter personnellement :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des